Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘traitement de choc’ Category


Copie de Nowstop

 

Chers compatriotes,

 

Depuis que je sais que nous nous sommes en guerre avec les US (voir mon article sur la stratégie du Choc : L’impérialisme américain prédateur et criminel et la conférence de FrançoisAsselineau : l’Europe, c’est la guerre), partant du principe qu’unhomme averti en vaut deux, je n’ai cessé d’alerter tous lesprotagonistes des dangers qu’ils encouraient dans cette guerre qui ne dit pas son nom, et de la stratégie du camp adverse.

 

Tous les dirigeants actuels sont joignables grâce à Twitter : suivez les abonnements de baraque oh la bombe !!!

 

Je pense n’avoir pas été tout seul à le faire, bien sûr (restons humbles) !

 

En tout cas, cette technique qui consiste à neutraliser les forces en présence, fonctionne bien apparemment, car elle évite une montée en escalade des conflits naissants !!

 

Alors, à vous de jouer maintenant, mais n’en abusez pas – ne leur twittez que ce qui concerne notre combat contre le NOM  (voir mon article sur le NOM :

 

le NOM ou NWO, un projet satanique) – , au risque de perdre de votre crédibilité.

 Cordialement

 Dornach

 Alias

 Jérôme Blanc 

et

Debout les Français !

 

PS : A vous de jouer maintenant !!!

Publicités

Read Full Post »


 shoazionistes2

Si aujourd’hui la plus part des responsables du génocide juif sont connus : nazis, collabos de nombreuses nationalités d’Europe (Grecs, Polonais, Serbes, Italiens Belges, Français etc.), sont oubliés les Juifs eux mêmes qui sont, comme nous allons l’étudier,  aussi responsables du massacre d’un grande partie des juifs d’Europe  (je laisse le lecteur de l’apprécier).

I la persécution des juifs dans le passé

A Jusqu’en 1939

Aussi loin que l’histoire peut nous l’apprendre les juifs, dans le passé, ont été rejeté dans le monde entier.

1 Dans l’Antiquité

En 306, le concile d’Elvire décide l’interdiction pour les Chrétiens d’avoir des relations sociales avec les Juifs, et l’impossibilité pour un Juif d’avoir un employé chrétien.
En 399, le pape Anastase 1er interdit les mariages mixtes entre Juifs et Chrétiens.
En 439, Justinien II interdit aux juifs d’exercer une profession publique ou militaire.

2 Sous les Mérovingiens

En 533, Childebert 1er (roi de Paris à partir de 511 et roi d’Orléans de 524 à sa mort en 558) prend contre les juifs un arrêté d’expulsion.
En 576, – A Clermont, un incident entre un juif et un converti conduit à la destruction de la synagogue par la population. Il s’en suit l’expulsion de la communauté à Marseille.
En 582 sous Chilpéric 1er, la synagogue d’Orléans est détruite lors d’émeutes.
En 585, le roi Gontran vient à Orléans et dit : «Malheur à cette nation juive méchante et perfide, ne vivant que de fourberies.
En 615, le roi wisigoth Sisebut (612-621) ordonne sous peine de mort, le baptême de tous les Juifs, et, il oblige les non convertis à quitter son royaume.
En 633, c’est l’expulsion des juifs refusant la conversion du « bon » Roi Dagobert.
En 694, en Espagne, Egica roi wisigoth réduit en esclavage tous les Juifs de son royaume,

3 Sous les Carolingiens

Vers 850, le concile de Meaux Paris adopte une série de dispositions destinées à réprimer le prosélytisme juif et à éviter toute promiscuité avec les Chrétiens.
De 1007 à 1011 la « grande persécution » , puis l’appel à la croisade d’Urbain II en 1095 déclenche des persécutions de la part des paysans envers les communautés juives de France et d’Allemagne, la première croisade en 1095 ouvre une longue période de violences organisées contre les Juifs en Europe.

4 Sous les capétiens

A partir de 1147, lors de la seconde croisade, des massacres de juifs ont lieu.
À Blois, En 1171, 32 Juifs seront brûlés en place publique.
En 1181, Philippe Auguste (1180-1223) fait saisir les biens juifs.
En 1182, les juifs sont expulsés de France.
En 1215, pendant le pontificat d’Innocent III (1198-1216), le Quatrième Conseil de Latran  force les Juifs à porter un insigne dans les provinces du Languedoc, de la Normandie et de Provence.
En Angleterre, la troisième croisade a également été le prétexte de massacres et de spoliations.
Les deux croisades des Pastoureaux, en 1251 et en 1320, ont également été l’occasion de persécutions de Juifs en France, ainsi qu’en Aragon en 1320.
En 1236, les croisés ont attaqué les communautés juives d’Anjou et du Poitou et ont essayé de baptiser tous les Juifs, ceux qui ont résisté ont été tués. Environ 3,000 Juifs ont été assassinés.
En 1240, les Juifs sont expulsés de Bretagne. En 1254, Louis IX bannit les juifs de France.
En 1269, Louis IX impose aux juifs le port de deux signes jaune l’un dans le dos, l’autre sur la poitrine, à partir de 14 ans, pour les distinguer du reste de la population et prévenir les unions mixtes.
En 1290, Les Juifs sont chassés d’Angleterre par Édouard Ier.
En 1294, les juifs de Nevers sont expulsés par Philippe le Bel.
En 1306, Philippe IV de France (dit le Bel) expulse les Juifs de France, de 1319 à 1321, le Talmud est brûlé à Paris et à Toulouse. En 1337, dans le Haut Rhin (Rouffach et Ensisheim) plus de 1500 juifs sont exterminés au « champ des juifs » par les Armelder : des paysans principalement, puis encore dès 1343. En 1348, la grande peste provoqua des émeutes antijuives en Provence. La synagogue de Saint-Rémy-de-Provence fut incendiée (elle sera reconstruite hors de la ville en 1352). Des Juifs furent brûlés à Serres, en Dauphiné, d’autres massacrés en Navarre et en Castille. Le 13 mai, le quartier juif de Barcelone fut pillé. Les Ashkénazes d’Allemagne furent victimes de pogroms. En septembre, les Juifs de la région de Chillon, sur le lac Léman en Suisse, furent torturés. Trois cents communautés furent détruites ou expulsées. Six mille Juifs furent tués à Mayence. En février 1349, près de deux mille Juifs furent brûlés à Strasbourg, d’autres furent jetés dans la Vienne à Chinon. En 1380, assassinats de juifs à Paris et Nantes. En 1382, émeutes contre les Juifs à Paris et à Rome. En 1384, expulsion des Juifs de Suisse. En 1390, en Espagne,  des castillans mettent le feu aux quartiers juifs et tuent des centaines d’habitants. En 1394, Charles VI expulse les Juifs de France.
En 1401, des Juifs sont brûlés à Diessenhofen. Schaffhouse et Winterthour. En 1478, des milliers d’autodafés ont lieu, au cours desquels des juifs sont brûlés sur le bûcher, ou étranglés s’ils avouent être restés fidèles au judaïsme. En 1492, les Rois Catholiques, Ferdinand et Isabelle, expulsent tous les juifs du Portugal et de l’Espagne, car ils avaient collaborés avec les occupants musulmans !

5 de la Renaissance à la seconde guerre mondiale

Paul IV remit  en vigueur la législation antijuive du Moyen-Age. Des juifs furent brûlés à Ancôme.
En 1648 des cosaques  se livrèrent à des massacres systématiques dans le sud de la Pologne, puis les juifs de la Pologne occidentale et de Lituanie furent massacrés par les soldats suédois et russes jusqu’en 1658.
D’autres massacres eurent lieu au 18e siècle notamment à Ouman.
En France les juifs restèrent exclus sauf dans les territoires arrachés au Saint Empire germanique, Bordeaux et Bayonne.
Au XIXe les juifs furent exclus du centre du pays et assignés dans l’ouest du pays. Après l’assassinat d’Alexandre II, les reprirent , une juive faisant partie des meurtries. L’avènement d’Alexandre III et la législation antijuive raviva les pogroms.
Lors de la révolution de 1917 en Russie, 70 000 juifs furent massacrés en Ukraine par les Russes blancs, puis vinrent les purges de 1936-1938 qui touchèrent aussi les juifs.
En France l’anti judaïsme connut une recrudescence dans les années 1930.

B les causes de la persécution des Judaïtes dans l’histoire

1 Leur sectarisme social

a le peuple élu

Orgueilleux et dominateur, les Judaïtes (tribu ne faisant pas partie des 12 tribus d’Israël, mais descendants de Juda) ne suivent que la loi divine, car ils sont  le peuple élu et donc tous les autres peuples sur la terre sont inférieurs et n’existent que pour être à leur service !
Intolérants, le non juif est regardé avec mépris et souvent avec haine et les goys sont insultées s’ils résistent à intolérance.
Se croyant d’une race supérieure et pure, ils rejettent tous ceux qui ne sont judaïtes : les goyims !

b leur ghettoïsation

Farouches, les Judas vivent dans sa communauté en colonie et rejettent tout contact avec le goy (non juif). Ils gardent jalousement ses lois et ses coutumes et ne suivent pas les us et coutumes du pays où ils habitent.
Rigides, leurs femmes ne peuvent épouser des goyim et ainsi mêler leur sang .
Ils mangent une nourriture dite cacher et rejette les autres car pas cashrout !
Ritualistes et pour se prémunir des souillures avec le monde externe, les judaïtes ont adopté des rites concernant l’habillement, la nourriture, le logement.
Leurs enfants ne vont pas à l’école de la république et sont formés dans des écoles judaïques exclusivement.
Ne voulant pas s’assimiler, ils vivent donc dans des quartiers à part qu’ils colonisent peu à peu et s’approprient jusqu’aux voies publiques.
Ainsi, ils se sont retranchés de la communauté des peuples, hostiles à toute fraternité avec le goy, fermé à toute idée ne se trouvant dans le Talmud, à toute culture qui ne soit la leur.
S’étant renfermés sur eux-mêmes, leur esprit est devenu étroit enserré et étouffé par les pratiques talmudiques, leur intellect s’est atrophié d’où son air fermé, parfois ahuri.
Ce sont leur rabbin qui ont créés leur ghetto pour qu’ils restent sous leur tutelle et éviter leur émancipation.

c l’esclavage

Leur morale en a été touchée,  ils furent pendant les 20 derniers siècles de grands esclavagistes de Chrétiens en Occident au moins depuis les Romains.
Rappelons quelques dates pour la France :

En 583,  Le concile de Mâcon autorise les chrétiens à racheter aux juifs des esclaves.
Vers 850, le concile de Meaux  interdit les juifs d’avoir des esclaves chrétiens et faire le commerce des esclaves.

Avec l’interdiction des autorités religieuses et royales en Occident,  ils se rabattent sur l’esclavage des Noirs et dominèrent le commerce transatlantique entre l’Afrique, les caraïbes et les USA et aussi le Brésil au 18e siècle, mais aussi comme avitailleurs dans les Caraïbes des bateaux et de leur équipage composé de marins et officiers judaïques.
Enfin, ils furent les plus grands esclavagistes du Sud, les blancs ne possédant que 5% des esclaves, jusqu’à leur émancipation, après la guerre de sécession.

2 Leur sectarisme politique

a le peuple déicide

Les Judas sont rejetés,  car ils ont tué Jésus – le Messie pour les Chrétiens, les protestants et les musulmans, le prophète pour les Musulmans, le fils de Dieu pour les catholiques, les Orthodoxes, les protestants.

b leur complexe d’êtres supérieurs

Orgueilleux et dominateur, le juif judaïsant ne suit que la loi divine, car il est le peuple élu et donc tous les autres peuples  sur la terre sont inférieurs et n’existent que pour être à leur service, étant les maîtres du monde.
C’est pourquoi ils rejettent les lois humaines et le gouvernement des pays dans lequel il vivent, et essaient de s’y soustraire en demandant des privilèges,  provoquant des rancœurs de la part de la population de souche et à la longue leur rejet.

c les protocoles de Sion

Ce livre se compose de comptes-rendus d’une vingtaine de réunions secrètes dans le cadre du premier congrès sioniste de Bâle de 1893, exposant le plan secret de domination du monde par le peuple élu, après la destructions des nations, de leur us et coutumes, de leur éthique, de leur culture, de leur identité, des religions, de la famille, l’abrutissement puis l’esclavage de leur peuple.
S’il est faux, pourquoi est-il en train de réaliser sous le vocable du Nouvel Ordre Mondial ; un seul peuple, une seule nation, une seule culture, une seule monnaie, une seule banque avec comme capitale Jérusalem ?
Les Rothschild possèdent pratiquement toutes les banques centrales du monde, sauf de l’Iran, la Russie, la Syrie, pays convoités par l’impérialisme américano-sioniste,   imposent leur système bancaire basé sur l’usure;  ont mis en esclavage les peuples par cette escroquerie qu’est la dette, grâce à la complicité des gouvernements qui dépensent plus que les impôts et taxes rapportent au budget des Nations !
Les USA, noyauté par le lobby juif sioniste : l’Aipac a installé des bases militaires sur pratiquement toute la planète et à chaque fois qu’ils conquièrent un pays.
Toute mettant la main sur les pays conquis, l’avoir détruit et massacré une grande partie de son peule, ils leur imposent un traitement de choc, afin de terroriser la population pour qu’elle se soumette sans regimber.
Nos politiques et leurs collabos n’arrêtent pas de nous seriner : nous allons vers un NWO, il est inéluctable et se fera que vous le vouliez ou pas (le plus connu est le sioniste Zarkozy, juda par excellence, qui ne se cache même plus, pensant que leur plan de domination du monde a presque abouti !).
Les USA ont mis aussi la main sur toutes les richesses  naturelles de la planète (pétrole, minerais etc.) et essaient de mettre la main sur la nourriture, par l’intermédiaire de Monsanto et du codex alimentarius) pour dominer les peuples

d les révolutionnaires

N’ayant obtenu ces privilèges, voire étant finalement persécutés par les peuples, ou dans le cadre de leur projet de domination mondiale, ils ont fomenté ou ont participé à toutes les révolutions  : française de 1789, américaine : la banque Rothschlid a financé la guerre de sécession, anglaise  (Amschel Mayer Rothschild (1744-1812), bolchevique de 1917 avec Kuhn & Loeb, Jacob Schiff, les frères Warburg.

3 Les Judaïtes, un longue tradition d’usuriers et de spéculateurs

a L’usure

Avant de participé d’une façon assez minoritaire aux révolutions industrielles d’Europe, les Juifs ont pratiqué pendant des siècles l’usure ( à différencier du taux d’intérêt des banques depuis le 19e, qui ont remplacé ces usuriers) se mettant à dos les peuples.
En France dans les régions où ils s’étaient installés, les archives de justice sont remplis de procès entre les juifs et les chrétiens, les usuriers leur réclamant leur prêts avec intérêts et dommages et intérêts pour les récalcitrants.

b les crises

Leurs banquiers : Banque Lazard de Lazard et des familles David-Weill, Kuhn, Loeb & co, Goldman Sachs, Lehman Brothers, NM Rothschild & Sons, Israel Sieff, Paul Warburg sont responsables des grandes crises.

i 1893

Le président Roosevelt dénonça la responsabilité des banquiers et des financiers dans la crise appelé la grande dépression.

ii 1920

Elle a été provoqué aux US par la banque Morgan, sous-marin des Rothschild dès 1895-1896.

iii 1929

Appelé le crash, elle a été provoquée par la FED :  les 8 grandes familles de banquiers américains principalement juifs : Goldman Sachs, Rockefellers, Lehmans et Kuhn Loeb de New York, les Rothschild d’Allemagne, de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourd, les Lazards de Paris et les Israel Moses Seifs de Rome

c les guerres

La guerre de Sécession, puis les guerres napoléoniennes furent financée par les Rothschild.
Morgan & Co,  sous-marin des Rothschild,  précipita l première guerre mondiale

II la montée du Nazisme

A la révolution judéo-bolchevique

Si leurs banquiers ont financé cette révolution, le juif Genrikh Iagoda, responsable du NKVD, est responsable du plus grand holocauste : il tua 10 millions de chrétiens russes dans les goulags  soviétiques avec le soutien financier du riche banquier juif Jacob Schiff notamment.
D’autres juifs ont été les exécuteurs des basses œuvres : Latsis, Iakovlev,  Yourovsky, Slutsky, Spiegelglas, Maïranovsky).
Le juif Léon Trosky fondateur de l’armée rouge, en fait Lev Bronstein, a supervisé le meurtre de ces millions de Russes chrétiens.
Sa bande de judéo-bolcheviques (Radek, Kamenev, Zinoviev, Joffé, Ourittski, Sverdlov, Volodarsky, Kaganovitch) ont été les moteurs de cette révolution.

B le Kredit anstalt

La faillite en mai 1931 de cette grande banque autrichienne qui avait été créée en 1820 par Salomon Mayer von Rothschild puis dirigée par Louis Nathaniel von Rothschild à partir de 1911, a plongé les Autrichiens dans la pauvreté   : des dizaines de milliers d’Autrichiens ont perdu leurs économies. Cette faillite a entraîné la chute en chaîne des grandes banques de l’Europe de l’Est.
Nathaniel von Rothschild fut immédiatement emprisonné, mais réussit à émigrer aux US en 1939.
Suite à cette faillite,  les banquiers a poussé l’Autriche à s’endetter auprès de pays étranger. Mais la France et l’Angleterre se sont systématiquement opposée à l’alliance douanière avec l’Allemagne qui seule aurait pu sauver ce pays. On a imposé une austérité qui a fait exploser le chômage, liquidé la fonction publique etc. Il ne s’agissait de sauver la nouvelle monnaie le Schilling…
Dès lors, il ne faut s’étonner qu’ils aient plébiscité à 99,75 % le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne nazie  !

C le financement d’Hitler et de sa machine de guerre

Les banquiers juifs, pour la plus part, ont financés Hitler et les usines qui ont fabriqué l’essence nécessaire pour faire marcher tanks, avions, bateaux etc et qui sans leur appui, Hitler n’aurait pu mener ses guerres en Europe.
La BIS (Bank for International Settlements) ou BRI des Rothschild a servit de canal de financement d’Adolf Hitler pour les huit familles, emmené par Henry Schroeder des Warburgs et la banque Mendelsohn d’Amsterdam fut le lieu de transit des capitaux à ces fins, y compris durant la guerre ! C’est pourquoi, à aucun moment le banquier Warburg qui sillonnait pourtant l’Allemagne nazie depuis la nuit de cristal, n’a été inquiété !

III Le Sionisme

A l’accord de transfert

Les juifs sionistes allemands ont vu, lors de la prise du pouvoir par Hitler, l’opportunité, de pousser les juifs non sionistes dans leurs bras,  les sionistes condamnaient la lutte contre le régime hitlérien menée par les forces antifascistes qui avaient appelé au printemps 1933, au boycott économique de l’Allemagne nazie, alors que les pogroms avait déjà commencé !!!
Le congrès sioniste qui se tenait le 24 août 1933 à Bâle avait réussi à empêcher l’introduction d’une résolution appelant au boycott des marchandises allemandes et qu’on ne parle pas de la situation des juifs allemands qui empirait.
Les protestations contre les évènements en cours en Allemagne avaient été réduites au plus strict minimum par l’Union Sioniste pour l’Allemagne ( ZVFD).
Le journal sioniste allemand Jüdische Rundschau parlait du pogrom en ces termes : «Le 1er avril 1933 est peut être un jour de réveil juif et de renaissance juive.».
Contournant le boycott, il y eut même une coopération jusqu’au déclenchement de la seconde guerre mondiale, entre les juifs sionistes et les nazis pour faciliter le commerce entre l’Allemagne et la colonie sioniste (on retrouve la banque Warburg de Hambourg !) et l’émigration des riches juifs, connu sous le nom d’accord Haavara, approuvé officiellement par le Congrès sioniste Mondial en 1935 !

La politique de la terreur des nazis fut même approuvée par l’organisation sioniste : Haganah pour accélérer l’émigration juive en Palestine. A aucun moment les sionistes ne furent  intéressés par des opérations de secours des juifs persécutés !!!

L’organisation armée sioniste : Irgun proposa ses services pour l’établissement d’un état juif national et fasciste et lié par traité avec le Reich allemand. Encore, un mémorandum daté du 11 janvier 1941 parle des «Lignes Fondamentales de la Proposition» de l’Irgoun «concernant la solution de la question juive en Europe et la participation active de l’Organisation Militaire Nationale (OMN) en Palestine aux côtés de l’Allemagne.

B la collaboration

1 des Juifs dans l’armée d’Hitler

Les lois confuses de Nuremberg en 1935, qui remettent en question la citoyenneté des Juifs, permirent d’incorporer des hommes issus de mariages mixes aryen-juifs dans l’armée allemande. Les Nazis les appelaient «Mischling», métis. Jusqu’à 150 000 hommes d’origine juive auraient servi dans l’armée nazie pendant la Seconde Guerre mondiale qui avait pour devoir d’exterminer un maximum de Juifs. Des dizaines de milliers de ces hommes étaient officiers.

2 la responsabilité de l’UGIF

Pendant la seconde guerre mondiale,  l’UGIF (l’ancêtre du CRIF) mis en place par Pétain et les nazis (l’UGIF était en relation directe avec la Gestapo) aida la Gestapo à constituer des listes de Juifs étrangers, à rafler et à déporter.
Encore, l’Union n’a pas appelé les Juifs à se défendre et à se cacher, aussi la plus grande tâche de l’histoire de l’Union est constituée par les maisons d’enfants qui n’ont pas été dispersées à temps, et qui ont été raflées en juillet 1944.”

3 La collaboration d’Hollywod

Hollywood (MGM, Paramount, Fox), principalement détenu par les Juifs américains, a collaboré avec les nazis les années 30 : les studios ont travaillé pendant avec les nazis.
La collaboration a commencée avec : A l’est, rien de nouveau, censuré par Goebbels, puis autorisé dans un second après un accord passé entre Carl Laemmle et le ministère des affaires étrangères allemand.
MGM, le plus gros producteur de film de l’époque,  a aussi financé la production d’armement en Autriche et dans les Sudètes avant la seconde guerre mondiale.

4 le recyclage de l’or des déportés

La Chase a recyclé l’or volé des Juifs assassinés pendant la SHOA en le convertissant en dollars.

5 La SHOAH, un business lucratif

Quelque 5500 personnes ont reçu frauduleusement aux Etats-Unis 42,5 millions de dollars payés par l’Allemagne en se faisant passer pour des victimes de la Shoah dans le cadre d’une vaste escroquerie, a annonçait un procureur fédéral de New York le 9 novembre 2010.

Dix-sept personnes, en majorité d’origine russe, ont été inculpées dans cette affaire. Six d’entre elles font partie de l’organisation « Claims Conference », basée à New York et qui vient en aide aux personnes qui ont été victimes du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, dont elles détournaient les fonds, selon un communiqué du bureau du procureur, Preet Bharara.

***

Bien sûr le génocide d’une partie des Juifs d’Europe est monstrueux, abject et immonde, mais il y en a de plus atroces et meurtriers, dont ne parlent jamais les medias : le génocide des Amérindiens qui a entraîné la mort de 72 millions d’Amérindiens, de la traite négrière avec ses 10,2 millions entre le 16e et 18e siècle, de celui des Ukrainiens slaves qui a fait 10 millions de morts, de celui des Congolais de 7,5 millions de morts, celui des Arméniens de 1,5 millions de morts.

Bibliographie :

Bernard Lazare : l’antisémitisme, son histoire et ses causes.
Walter White : Who brought the slaves in America.
David Duke : Le Rôle Choquant des Juifs dans l’Esclavage.
Michel Moure : dictionnaire encyclopédique d’histoire.
Eustace Mullins Les Secrets de la Réserve Fédérale
Crashdebug.fr : Le Cartel des Banques a organisé toutes les crises économiques du monde.
Anne Kling : révolutionnaires juifs
Carroll Quigley : “Tragédie et Espoir”
Maurice Rajsfus, Des Juifs dans la collaboration, l’UGIF, 1941-1944, Éditions ouvrières, Paris, 1980, p. 308.
Klaus Polkehn, Journal of Palestine Studies – 1976.
Edwin Black : The Transfer Agreement.
Pierre Jovanovic – Hitler, Rothschild et la kreditanstalt.
Ben Urwand The collaboration Hollywood’s pact with Hitler

Sources  diverses :

Juifs collaborateurs des Nazis :

https://en.wikipedia.org/wiki/Category:Jewish_Nazi_collaborators

Vous avez dit 6 millions ? :

Les bienfaits de la SHOAH selon le rabbin Rav Ron Chaya !!!  :

Le rôle choquant des Juifs dans l’esclavage  :

http://www.youtube.com/watch?v=eF8ROY8Tyms&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=QFzJj0T1b6M

Citations :

Hannah Arendt :  «Pour un juif, le rôle des leaders juifs dans la destruction de leur propre peuple est sans aucun doute le plus sombre chapitre de l’histoire ».

Henry Kissinger (membre la trilatérale, du groupe Bilderberg, du CFR, juif-sioniste) : « Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations, contrôlez la nourriture et vous contrôlez le peuple, contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde »

« Sur les cendres nous construiront une société nouvelle, il restera seulement une superpuissance de gauche, et seule, elle sera le gouvernement mondial qui gagne ».

Karl Marx (1818-1883) : « Pour obtenir le contrôle total, deux ingrédients sont essentiels : une banque centrale, et un impôt progressif, pour que les gens ne s’en rendent pas compte. »

Mayer Amschel Rostchild : « Donnez-moi le droit d’émettre et de  contrôler la monnaie d’une nation, et je me moque de qui fait ses lois ». ( Depuis 1913 : la Réserve Fédérale des Etats-Unis sous le contrôle de Rothschild’s & Co…).
James Paul Warburg (1896-1969) « Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est à savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l’adhésion, ou par la conquête. » , officier de l’OSS et membre du CFR, le 7 février 1950, devant le Sénat des États-Unis.

Jacques Attali : « On peut imaginer, rêver d’un Jérusalem devenant capitale de la planète qui sera un jour unifiée autour d’un gouvernement mondial. C’est un joli lieu pour un gouvernement mondial !!! »

Travauxattention

Article en construction, toute nouvelle source est la bienvenue !

Read Full Post »


NWO3

Le NOW, un complot américano-sioniste

I  Détruire les nations

A leurs peuples

1 la famille

Pourquoi la famille, car elle serait le dernier noyau de résistance au NOM, lorsque les nations auront été détruites, comme elles le furent lors de grandes invasions en Europe dans le passé !

a le complexe d’Œdipe

Avec son complexe, Freud introduit au sein de la famille : l’amour maternel d’un garçon ou d’une fille  serait entaché de désir pour sa mère ou son père, pervertissant ainsi les relations mère fils, père fils !
Dès lors, le garçon peut tuer le père qui devient un obstacle à son désir de coucher avec sa mère et de lui faire des enfants !
Freud a tout simplement projetés ses fantasmes malsains et en a fait une règle générale d’analyse des rapports enfants-parents  !

b le mariage homo

Le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. Il peut dorénavant être celle de deux hommes ou de deux femmes !
Ce nouveau paradigme remet en cause la base des sociétés occidentales fondées sur le mariage et la filiation qui protège le génome et  le renouvellement des générations.

c la théorie du genre

Cette théorie de John Money prétend que l’on ne naît pas homme ou femme, mais que l’on devient et ce n’est pas parce que l’on a le sexe approprié que l’on est de ce sexe, alors que ce sont les hormones qui différencient les hommes des femmes !
L’important est comment un être humain s’identifie : un garçon peut revendiquer être une fille et il doit être considéré comme tel, la différence entre les sexes n’étant que culturel !!!
Avec le mariage homo, cette théorie ébranle un peu plus les bases des sociétés européennes : la différence des sexes.

Ces deux dispositions ont visiblement pour but de pervertir  les structures nos sociétés et l’humanité,  fondés sur la famille et l’altérité des sexes, « pour que l’humanité revienne à sa sexualité perverse polymorphe dans laquelle il n’y plus de distinction entre l’homme et la femme en matière de procréation » !!!

d. le féminisme

Bien que le but de l’émancipation des femmes avait pour but de transformer les femmes en contribuables pour alimenter les coffres les banksters,  le féminisme  a aussi essayé d’opposer l’homme et la femme, afin de détruire la famille biologique.
Sous cet angle, le féminisme a échoué en général, par contre un matriarcat a pris le pas sur le patriarcat et comme tout excès, ce travers  est en train de détruire  la cohésion des sociétés.
Le féminisme a aussi essayé de supprimer la différence génitale entre les êtres humains, en féminisant les hommes, avant la théorie du genre.

2 réduction de la population mondiale

a l’eugénisme

L’idée de ces fous dangereux qui veulent nous imposer leur nouvel ordre mondial, voudrait que le bonheur sur terre serait possible s’il n’y avait qu’entre 500 millions et un milliard d’Hommes sur terre.
Il faut donc limiter les naissances en utilisant tous les moyens : la stérilisation forcée de masse, l’avortement contraint, l’empoisonnement des eaux avec des stérilisants et l’exploitation des gaz de schistes,  de la faune, de la flore et de l’Homme avec les chemtrails.
Dès les années 1920 et dans une bonne partie du Troisième Reich, la fondation Rockefeller a financé la recherche eugénique en Allemagne par l’Institut Kaiser-Wilhelm de Berlin et Munich, afin de stériliser de force les non aryens pour assurer la « pureté de la race ».
C’est John D. Rockefeller III, défenseur toute sa vie de l’eugénisme, qui a utilisé l’argent de sa fondation pour lancer dans les années 50 le mouvement néo-malthusien de réduction des populations grâce à son Population Council à New York.
David Rockefeller, l’ami de Bill Gates, et sa fondation Rockefeller, ont été impliqués dès 1972 dans un important projet en collaboration avec l’OMS, entre autres, pour mettre au point un » nouveau vaccin » pour activer la dépopulation.
Bill Gates à révélé qu’il veut stériliser, par le biais de sa fondation philanthropique,  15% de la population mondiale !
Encore, plus 300.000 personnes, à plus de 90% des femmes, ont été ainsi stérilisées au Pérou de manière violente ou à leur insu entre 1995 et 1998.

b les génocides

Afin de supprimer les 6 milliards de trop, les mondialistes sionistes n’hésitent pas à utiliser des instruments de destructions massives comme les pandémies, les additifs alimentaires, les édulcorants alimentaires (E..,aspartame, glutamate, diflubenzuron etc.).
Ils ont commencé par tuer 100 millions d’indiens, 6 millions de Juifs en Europe, 10 millions de slaves chrétiens pendant la révolution russe, des milliers de civils au Kosovo etc.
A propos du massacre des juifs d’Europe, l‘UGIF l’ancêtre du CRIF aida la Gestapo à constituer des listes de juifs non sionistes, à rafler et à déporter. Les camps de concentration étaient dirigés par des sionistes qui voulaient punir les juifs non sionistes de ne pas venir habiter en Palestine, malgré une intense propagande.

c les guerres

Les banksters américanos-sionistes Rothschild & Cie ont financé les deux camps de toutes les guerres depuis les guerres napoléoniennes jusqu’à la seconde guerre mondiale. La première guerre mondiale a tué 1 315 000 Français !
Le banquier juif Jacob Schiff a financé  l’armée rouge pendant la révolution bolchévique, le Japon lors de la guerre russo-japonaise. Ces banquiers ont financé aussi des coups d’états,  la mise en place de dictatures jusqu’à aujourd’hui, toujours dans le but de faire de  s’enrichir cyniquement au détriment des peuples et de détruire les nations qui ne correspondent pas au modèle qu’ils essaient d’imposer.
Les guerres sont l’occasion de gagner beaucoup d’argent et de tuer des millions d’Hommes au nom de la lutte contre le communisme ou au nom de la démocratie, ou du droit d’ingérence : les américains des millions de vietnamiens pendant la guerre du Vietnam, cinq cent mille enfants irakiens à cause du blocus américano-sioniste .
Les USA sont les champions dans ce domaine et leurs gouvernements sont responsables de millions de morts depuis Nixon.
Les pays qui ont été victimes de cette stratégie du choc depuis Nixon sont : l’Argentine, le Chili, l’Uruguay, la Bolivie, l’Équateur, le Guatemala, le Venezuela,  la Thaïlande, la Corée, la Malaisie, l’Indonésie, le Sri-Lanka, le Brésil, l’Iran, l’Irak, l’Afghanistan, l’Afrique du sud, la Pologne, la Russie.
Aujourd’hui, c’est le tour des pays européens : Grèce, Espagne, Portugal, Italie, de la Syrie et bientôt de l’Iran, mais des pays ayant compris cette stratégie, s’unissent pour lutter contre : la Russie, le Venezuela, la Chine, l’Argentine.

d les révolutions

La banque Rothschlid a financé la guerre de sécession, la révolution anglaise (Amschel Mayer Rothschild (1744-1812))  et la révolution bolchévique de 1917 avec Kuhn & Loeb, Jacob Schiff, les frères Warburg .
Durant la révolution bolchévique, le juif Genrikh Yagoda, responsable du NKVD, est responsable du plus grand holocauste : il tua 10 millions de chrétiens russes dans les goulags  soviétiques avec le soutien financier du riche banquier juif Jacob Schiff.
Le juif Léon Trosky fondateur de l’armée rouge, en fait Lev Bronstein, a supervisé le meurtre de ces millions de russes chrétiens.
Les Rothschild ont renversé le président de la république française : Charles de Gaulle en finançant mai 68.
Aujourd’hui ils (Jacob, Nathaniel, John, Evelyn, David) sont derrière toutes les  printemps , révolutions (de velours, colorées), révolutions arabes (Lybie, Tunisie, Egypte) voulant remplacer le système bancaire islamique par leur système basé sur l’usure.

e les chemtrails

Sous prétexte de maîtriser le réchauffement climatique, les mondialistes-sionistes (le lobby juif Aipac a même un bureau à la Maison blanche et au Congrès américain) répandent avec des avions des produits biochimiques dans l’atmosphère.
Sauf que les produits chimiques, comme l’aluminium, le fluor, Le baryum, le sélénium à fortes doses sont nocifs pour la santé de l’Homme : provoquent des pandémies comme la grippe, la méningite, l’encéphalite. Ils attaquent même son ADN et son système immunitaire Enfin, l’aluminium sous forme de nano particules provoquent les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et de Charcot (Sclérose Latérale Amyotrophique) !
On peut repérer le passage de ces avions par les traînées blanches qui ne disparaissent très lentement à la différence de celles des avions de ligne commerciaux !

f les vaccins

Un autre moyen démoniaque pour réduire la population mondiale : la vaccination de masse comme celle de la polio qui est l’origine du passage du virus du singe à l’Homme et qui a causé des millions de morts dans le monde.
Le vaccin de la variole  a permis de stériliser les africaines, le vaccin contre le tétanos  a stérilisé 3 millions de Philippines, le vaccin de la polio en Inde depuis 2002, donné gratuitement, a contaminé 47500 Hindous avec une maladie encore plus terrible  que la polio.

g le terrorisme

L’extrémisme religieux islamique incarné par le mouvement terroriste Al-Qaïda, créé, armé et financé longtemps par les USA,  est utilisé pour semer la terreur, tuer la population autochtone ou la pousser à devenir  apatride en émigrant, déstabiliser les nations comme en Irak, en Lybie et maintenant en Tunisie et en Syrie pour mettre plus facilement la main  sur leur territoire, leurs richesses.
Le but ultime est de monter Chrétiens contre Musulmans, les musulmans entre eux – Chiites contre Sunnites -, afin d’accélérer sur leurs ruines, l’avènement de la race supérieure des Juifs sionistes  !

II Détruire l’économie des Nations

A la lutte des classes

Alors que les relations patrons-employés s’orientaient vers l’association sous l’impulsion d’un patronal éclairé : le patronat alsacien, Marx décréta la lutte des classes et brisa l’esprit d’association qui régissait déjà les relations entre les patrons et les ouvriers dans toute l’ancienne Rhénanie.

B L’imposition du modèle économique anglo-saxon

La force du capitalisme européen était basé sur un modèle très efficace : le Modèle rhénan que les anglo-saxons se sont empressés de substituer après la seconde guerre mondiale par leur modèle destructeur d’entreprises et d’emplois, fondé sur le profit coûte que coûte et à court terme.

1 Par l’ultra libéralisme

Depuis les années 70 les USA ont imposé un modèle économique dévastateur avec l’aide du FMI, de l’OMC et de la Banque mondiale, ayant eu le malheur de leur demander un prêt.

a la suppression des frontières

Tous les pays sont priés d’ouvrir leurs frontières, afin de laisser libre court à la rapacité des multinationales qui détruisent les entreprises locales, incapables de lutter contre la concurrence déloyale de celles-ci.
La suppression des frontières a été obtenue en passant des accords douaniers (GATT),  puis lors de négociations avec  l’OMC.  Les plus connus sont l’ALENA,  l’AMI et maintenant le GMT que les Américains mondialistes veulent imposer à l’Europe.

b la privatisation du public

Tous les pays sont priés de  privatiser  leur secteur public et laisser les rapaces le démanteler et s’accaparer les pans les plus rentables.

c la libre circulation des capitaux

Plus de contrôle des changes, les capitaux peuvent envahir les pays provoquant une inflation énorme ou se retirer, créant des récessions, faute de capitaux pour financer l’économie réelle de ces pays, car les entreprises n’ont plus de vision à long terme et donc n’alimentent pas assez leur fond de roulement et donnent trop aux actionnaires.

e Par la crise

Les banksters sont responsables de toutes les crises économiques depuis le XIXe siècle : grande dépression de 1893, le crash de 29, des subprimes en 2007. Ces crises ont ruinés des millions d’épargnants,  sont responsable de la perte de millions d’emplois et donc de la paupérisation des peuples et des états.

f l’usure et la dette publique

Les pays concernés sont obligés d’emprunter à des taux usuraires déterminés en fonction de la note que les agences de notations complices leur donnent, afin d’essayer d’endiguer leurs déficits abyssaux. Ne pouvant rembourser le capital emprunté, les pays s’enferment dans la spirale de la dette jusqu’à la banqueroute.
Avec l’Europe les nations qui pouvaient emprunter à leur banque centrale à taux zéro, sont obligés dorénavant, d’emprunter aux banksters à des taux usuraires, d’où leur déficit abyssaux.

2 la paupérisation

Si le but est de tuer le pays, le but est aussi d’appauvrir la population pour réduire sa résistance et la réduire au combat pour la vie.

a par le chômage

Les crises provoquent la disparition de millions d’entreprises et donc un chômage de masse, qui s’il est aidé dans les pays développés, n’est pas éternel et plonge une grande partie de la population dans la précarité, voire la pauvreté.

b par l’impôt et les taxes

Le reste de la population qui n’est pas encore frappée par le chômage est assommé par les impôts et les taxes, les politiques ne voulant pas dégraisser l’état obèse et dépensier.

C Détruire leur agriculture

Après avoir détruit l’industrie des pays, le NOM s’attaque à la destruction de leur agriculture vivrière.

1 Par les pesticides

Insidieusement, il a commencé par substituer les engrais naturels par des engrais chimiques qui ont appauvris les terres et tué les paysansn grâce aux nombreux cancers que provoquent l’utilisation des produits chimiques.

2 Grâce aux OGM

Sous prétexte de remplacer les produits chimiques des herbicides, les semences ont été modifiées pour résister aux herbicides, provoquant elles aussi de nombreux cancers et amenuisant les défenses immunitaires des Hommes.
Enfin les OGM stériliseraient l’Humanité en 3 générations si leur emploi était généralisé !

3 Par la privatisation des semences

L’utilisation de semences OGM ont rendu les paysans dépendants des producteurs de ces semences et lorsqu’ils ont voulus produire leurs semences, on leur a interdit de le faire. Le mondialiste-sioniste Laurent Fabius essaie d’imposer cette contrainte en France.  Les multinationales ont essayé de breveter le vivant, mais les parlementaires de l’UE l’ont rejetée.

4 En imposant le codex alimentarius

Dans le cadre du contrôle de la population mondiale, ce programme démoniaque de l’OMS et de l’ONU, consiste à contrôler le commerce de l’alimentation mondiale pour tuer les bouches inutiles qui consomment les ressources non renouvelables : irradiation des aliments afin de détruire les vitamines et les nutriments, injection d’hormones de croissance dans tous les animaux de la ferme soignés avec de puissants antibiotiques, les pesticides interdits sont introduits, introduction d’OGM dans tous les aliments.
Donc tout un programme pour empoisonner une partie des humains, afin qu’ils deviennent les clients des industries chimiques et pharmaceutiques ou qu’ils meurent, résolvant ainsi le problème des bouches inutiles !

D Détruire la culture des peuples

Après avoir détruit les économies des pays de la planète, ils se sont attaqués aux racines des peuples : leur culture pour la remplacer par une sous-culture étasunienne : matérialisme, consumérisme starisation, détruisant ainsi la diversité des cultures du monde.

1 suppression des cultures régionales

Les cultures paysannes ont été dénigrées du doigt et frappées d’arriérisme.

a les dialectes

Les mondialistes ont commencé par interdire les langues régionales et malgré leur réintroduction, force est de constater leur marginalisation voire leur disparition. Mais aujourd’hui les mondialistes apatrides et cosmopolites veulent les renforcer pour déconstruire l’unité des états-nations fondée, en partie, sur une seule langue nationale comme en France.
La charte des langues régionales est le  nouveau cheval de Troie de l’UE et des mondialistes comme le député Bruno Leroux en France (promoteur de la loi à l’Assemblé nationale…).
Elle a été créée dans ce but, afin de favoriser le communautarisme et le particularisme, le repli identitaire, le retour au Moyen-Age où le territoire français était découpé en seigneuries, châtellenie, villes franches, villes libres, bailliages, prévôtés, cours de justice seigneuriales etc.

b la langue nationale

Aussi pour continuer leur travail de sape, il faudrait, en France, en plus enseigner des langues africaines ou arabes dès le collège, au même titre que l’anglais… C’est encore une attaque à l’unité de la Nation française, dont la langue est le Français !

c  le folklore

Ils ont ridiculisé le folklore des régions en les taxant de vieillottes.

d l’histoire régionale

Ils ont gommé l’histoire des régions et on la remplacé par un histoire européenne.

e la destruction du passé

Ils ont commencé à détruire tout ce qui rappelait le passé des villages. Ils ont détruit les campagnes en détruisant le bocage normand et breton par exemple. Ils ont commencé par détruire les bâtiments anciens des villes et maintenant les églises a. Ils ont externalisé les commerces et les activités dans des espaces commençant par un Z, comme les ZAC sur le modèle américain, déshumanisant les villes.

f L’uniformisation des us et coutumes, disparition des traditions

La masse médias ont détournés les populations de leurs us et coutumes paysannes, régionales et progressivement elles les ont abandonnées, au profit de la télévision, qui abrutit  et endorment les peuples et les détournent de la vérité etc.

2  imposition de la culture américaine

Un nouveau modèle culturel s’est peu à peu imposé : le modèle américain.

a imposition de la nourriture américaine

i fast-food

La cuisine de nos terroirs, pourtant une des meilleures au monde, a été remplacée insidieusement par une nourriture industrielle pleine de produits chimiques et d’OGM.
Nos boissons traditionnelles: vins, alcools sont concurrencées par les sodas pleins de produits chimiques et de sucre, mauvais pour la santé.

ii drive-in

Pour faciliter la pratique de cette nouvelle cuisine, l’accès au fast-food et aux super-marchés a été facilité par un accès plus rapide : les drives in.

iii grandes surfaces

Les petits producteurs locaux, qui alimentaient les magasins de proximité, avec eux disparaissent. Aussi, le revenu des petits producteurs sont laminés par les grandes surfaces, qui leur demandent des contreparties exagérées et une course à des prix encore plus bas, concurrence oblige. Aussi, Les grandes surface ont provoqué la disparition des variétés au profit de produits calibrés et des recettes régionales au profit d’une cuisine standardisée.

b imposition de la culture américaine

i le cinéma et la télévision

Le cinéma français a été laminé par l’invasion, après la guerre de 29-45, du cinéma américain, exigence des Américains pour apporter son aide (plan Marchal). Aujourd’hui il détenu en majeur partie par des juifs : films de guerre, séries américaines dites soap qui réveillent les pulsions animales de l’homme (violence, viol, meurtre etc.), de catastrophe,  au détriment des comédies, tragédies, films d’aventure, films fantastiques etc.
La télévision a fortement réduit la lecture qui est pourtant un des instruments important de l’apprentissage de la culture et qui permet de développer son sens critique, indispensable pour ne pas devenir des esclaves.

ii jeux vidéo

Les jeux vidéos de combats ont remplacés les jeux de cartes et de sociétés développant un agressivité mortifère du vivre ensemble.

iii Halloween

La Toussaint a été remplacée par cette fête venue des US détruisant le sacré de la fête des morts.

c de l’anglais

La langue anglaise, d’abord instrument de l’impérialisme américain,  a été choisie pour devenir la seule langue des peuples uniformisés et fondus en un seul peuple : les langues régionales comme le Français sont remplacées par une novlangue : le petit anglais en l’imposant à l’école et à l’université. Déjà toute publication « sérieuse » doit être écrite en anglais !

d une éducation au rabais

L’enseignement à l’école s’est appauvrie et des matières ont été carrément supprimées ou réduites (celles qui développent l’esprit critique !), ainsi que toutes les activités culturelles : le dessin; la peinture, la musique etc.

3 La culpabilisation de l’histoire et de la culture des Nations

Les mondialiste sionistes poussent les peuples à détester leur héritage historique et culturel en les culpabilisant par rapport à leur passé et leur culture, alors que pour l’holocauste, par exemple, ils en sont aussi responsables :  leurs banquiers ont financés Hitler et les usines qui ont fabriqué l’essence nécessaire pour faire marcher tanks, avions, bateaux, recyclés l’or volé des juifs d’Europe etc (voir mon article : qui sont les responsables de la SHOAH ?).

4 la colonisation

Après avoir détruit ou dénaturé les bases de nos sociétés, un travail de sape portant atteinte à la cohésion de nos sociétés, a été entrepris. Pour les pays d’Europe, une vassalisation aux USA a été entreprise.

a la mixité sociale

Une forte immigration a pour but de diluer les peuples de souche dans un melting-pot et de transformer les pays européens en un nouveau Liban, afin de diviser pour mieux régner.
L’organisation juive Aliya favorise cette immigration en Europe, alors qu’Israël la rejette pour elle et refuse le retour des palestiniens chassés de leur territoire !

b  le multiculturalisme

Afin d’affaiblir les nations, la culture des immigrés est privilégiée au détriment de la culture des pays visés, afin de détruire la propre culture des Nations. Ce multiculturalisme est favorisé par les mondialistes-sionistes qui ont déjà  procédé un nettoyage ethnique en Palestine, alors pourquoi pas en Europe ?

c le communautarisme

L’éclatement des société est achevé par la valorisation des communautés au détriment de la population autochtone et de  l’intégration des immigrés.

d l’Europe

L’Europe a été créée pour mieux asservir les peuples sous la domination des mondialiste atlantistes et sionistes, et faire disparaître les nations sous de faux prétextes : l’Europe c’est la paix, c’est l’emploi, la croissance etc.
En fait les puissances atlantistes-sionistes ont provoqué sa création pour mettre mieux la main sur ses nations.

5 La perversion physique et moral des peuples

Pour terminer leur travail de sape des nations, les mondialistes pervertissent leur peuples en commençant par leurs enfants.

a des mœurs

La pornographie, qui fait maintenant partie de la culture américaine, est une arme redoutable qui pervertit et rabaisse l’Homme et introduit des pratiques qui n’ont plus rien à voir avec les sentiments et l’amour. C’est une façon d’avilir les Chrétiens par une morale subversive.
L’industrie pornographique est détenue principalement par des juifs aux USA : Reuben Sturman, Steve Hirsch, Bill Asher, Carter Stevens (Mal Warub), Seymore Butts (Adam Glasser), Randy West Andy Abrams, Nina Hartley (Nina Hartman), Annie Sprinkle (Ellen Steinberg), Ona Simms (Mme. Zimmerman), Ron Jeremy Hyatt,James Deen (Bryan Rothstein), Tori Black (Michelle Chapman), Seth Warshavsky, Georges Baruck…etc
En France : Jack Lanzman qui a créé la revue Lui et Playboy, Marc Dorcel de son vrai nom Marcel Herskovits, producteur de films pornographiques etc.
A cause de l’apologie de l’argent maître, la corruption à tendance a se généraliser à tous les échelons des société, même chez ceux qui sont censés être des exemples pour la société.

b des croyances

Les religions, comme la religion catholique,  sont aussi attaquées, rejetées, calomniées au profit d’un athéisme laïc. Certains mondialistes-sionistes ont les infiltré, afin de commettre des actes ignobles et ainsi les discréditer et pour éloigner les fidèles.

c de la santé

La généralisation des drogues fait des ravages chez les jeunes surtout. Ils deviennent dépendants et incapables de se construire et de vivre en société et ne seront plus capables de prendre la relève des générations qui passent !

III Les responsables

L’ensemble des suppôts de ce NWO font partie des soi-disant élites et se réunissent en secret lors des réunions du CFR, du club Bilderberg, de la Trilatérale, des dîners du Siècle. Il représente une partie des sociétés, ce sont les :

A les banquiers

Ils représentent à l’origine huit familles juives : Goldman Sachs, Rockefeller, Lehmans et Kuhn Loeb de New York, les Rothschild d’Allemagne, de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazard de Paris et les Israel Moses Seifs de Rome).
La plus part se cachent maintenant derrière les entreprises : Bank of America, JP Morgan, Citigroup, Wells Fargo, Goldman Sachs et Morgan Stanley, mais si vous regardez bien leur dirigeants, ce sont des juifs pour la plus part.
Exemple : Godlman Sachs est dirigée par Lloyd Blankfein et Gary Cohn suprémacistes juifs et soutien d’Israël, puis John Weinberg, Mikael Sherwood, David Viniar, Esta stecher, Alan Cohen, Stephen Friedman, James Johnson, Liod Juliber, James Schiro, Richard Friedman, Christopher Cole, David Heller, Edward Forst, Richard Ruzika, Yoel Zaoui, David Solomon, Edward Eisler, Gwen Libtag, John Rogers, Jeffrey Schroeder, Harvey Schwartz, Steven Stongin, Donald Layton, Suzanne Johnson) ; JP Morgan Chase par le juif  Jacob Frenkel.
Ils se sont appropriés les banques centrales européennes (voir la liste ci-dessous) jusqu’à la BCE et sont derrière la FED (Ben Shalom Bernanke, Janet Yellen, Lee Bollinger, Kevin Warsh, Paul Volcker (ancien directeur de la réserve fédérale, Bilderberg, CFR, trilatérale), Alan Greenspan etc.) , la City, la BRI, la Banque mondiale (Robert Zoellick (ancien conseiller aux affaires internationales de la banque Goldman Sachs, secrétaire d’état sous Georges bush et 11ème président de la banque mondiale, Bilderberg, CFR, trilatérale) ).

B les politiques

Les politiques sont devenus complices de ces banques, et ceux qui ont refusé de collaborer, ont été tués : Abraham Lincoln et JF Kennedy, le secrétaire au trésor de Thomas Jefferson, Kadhafi, ou renversé comme Ben Ali.

1 De Nixon à Obama en passant par les Bush

Le projet du NOM s’est accéléré avec l’adhésion des présidents des US à ce projet depuis Nixon, comme Reagan, Bush père et fils, le coût des campagnes électorales rendant de plus en plus dépendant les candidats des banques : la campagne d’Obama a coûté 1 milliard de dollars !

2 De Monnet à Sarkozy en passant par Robert Schuman

En France, le premier complice fut Jean Monnet agent de l’impérialisme atlantiste, puis Robert Schumann. Cette subordination s’est accélérée avec Pompidou et Giscard directeur de la banque Rothschild qui ont fait voter la loi du même nom en 1973, obligeant la France à emprunter  aux banquiers américanos-sionistes Rothschild & Cie pour investir et payer sa dette publique.
Le juif sioniste Sarkozy en est la caricature : « on ira ensemble vers ce Nom et personne ne pourra s’y opposer, on ira ensemble vers le NOM, j’appelle tous les états à se réunir pour fonder le NOM ».
Aujourd’hui encore, les futurs complices de l’oligarchie mondialiste de « gauche » comme de « droite » sont formés au sein de la French American Fondation (FAF) : les ministres : la sioniste Nicole Brick,  le sioniste Stéphane Lefoll, les députés et anciens Ministres Laurent Wauquiez et Nathalie Kosciusko-Morizet, (1989, député UMP), Yves Censi (2003, député UMP), Jérôme Chartier (2003, député UMP), Alain Juppé (1981, député UMP), le juif sioniste Éric Raoult (1994, député UMP), Valérie Pécresse (2002, député UMP),le juif zioniste Jacques Toubon (1983, député UMP), Bruno Leroux (1997, député PS)  les nouveaux députés, président et ministres :  François Hollande et le juif Pierre Moscovici depuis 1996, Marisol Touraine et Aquilino Morelle depuis 1998, Arnaud Montebourg depuis 2000 et Najat Vallaud-Belkacem depuis 2006. François Bayrou, le juif sioniste Bernard Kouchner, le juif sioniste Jean-François Copé (porte-parole du gouvernement Chirac en 2007), Michel Barnier (conseiller politique de Nicolas Sarkozy en 2007).
Le juif sioniste Sarkozy est un membre à part et ses relations familiales avec la CIA sont maintenant bien connues. Son bilan désastreux prouve qu’il n’a eu de cesse de détruire la France et sa politique étrangère était guidée par les protagonistes qui veulent nous imposer ce NOM.

3 les commissaires européens

Hermann von Rompuy (actuel président du Conseil européen, désigné par la Trilatérale)
Jose Manuel Barroso (actuel président de la Commission européenne, ancien premier ministre portugais, membre de la Trilatérale).
Frits Bolkestei
n (auteur de la « directive Bolkestein« )
Romano Prodi
(ancien président de la Commission Européenne, premier ministre italien)
Jacques Santer
(ancien président de la Commission Européenne, ancien premier ministre du Luxembourg)
Leon Brittan
(vice-président de la Commission, ardent promoteur des traités AMI et NTM, ancien négociateur européen pour le GATT)
Pascal Lamy
(fervent partisan de l’AMI, et responsable de la modification de l’article 133 du Traité d’Amsterdam, afin que les états donnent définitivement les pleins pouvoirs à la Commission pour la négociation et la signature des traités économiques de type GMT, président actuel de l’OMC !)
Edith Cresson
(ancien membre de la Commission, ancien premier ministre français, ancien ministre du commerce, ancien membre de la direction de Schneider)
Emma Bonino, Mario Monti (président actuel de la BCE, membre de la Trilatérale, ancien directeur de Goldman Sachs), Hans Van Den Broeck, Karel van Miert, Erkki Liikanen (ministre des finances de Finlande, membre de la Trilatérale), Ritt Bjerregaard.

C les chefs d’entreprise

Les dirigeants d’entreprises sont : Henri de Castries (AXA), Anne Lauvergeon (Libération) et le juif sioniste Stéphane Israël (Arianespace), ainsi que Cédric Villani, Médaillé Fields,  Philippe Auberger, Anne Lauvergeon (1996, présidente d’Areva), le juif sioniste Laurent Cohen-Tanugi (1996, Sanofi-Synthélabo et membre du conseil d’administration du think tank « Notre Europe » créé par l’ancien président de la Commission Jacques Delors, Olivier Nora (1995, président des Éditions Grasset), le juif zioniste Denis Olivennes (1996, président de la FNAC), Nicolas Beytout (Directeur de la rédaction du Figaro).

D Les médias et les journalistes

Le juif zioniste Emmanuel Chain (1999, journaliste), le juif sioniste Jérôme Clément (1982, Président d’Arte), Annick Cojean (2000, journaliste au Monde), Jean-Marie Colombani (1983, Directeur de la publication du Monde), Matthieu Croissandeau (2002, rédacteur en chef adjoint du Nouvel Observateur), Jean-Louis Gergorin (1994), Bernard Guetta (1981, journaliste à France Inter),le juif zioniste Erik Izraelewicz (1994, rédacteur en chef des Échos), Laurent Joffrin (1994, PDG de Libération), Jean-Noël Jeanneney (1983, président de la Bibliothèque nationale de France), Sylvie Kaufmann (1998, journaliste au Monde), Yves de Kerdrel (2005, journaliste aux Échos),  Marwan Lahoud (1999), la  juive Christine Ockrent (1983).
Les journaux les plus influents aux Etats-Unis ont été acheté par les JP Morgan , Warbourg, Rockfeller, afin qu’ils ne parlent jamais de la mise ne place du Nouvel Ordre Mondial, et que ce complot reste secret le plus longtemps possible. Enfin des membres du CFR : ABC, NBC, CBS, PBS,  Rupert Murdock,  Time Warner contrôlent l’information en la muselant ou en la manipulant.
En France, le groupe Rothschild a acheté le journal Libération ! Les medias comme TF1, FRANCE 2, FRANCE 3, manipulent régulièrement l’information afin de contrôler l’opinion des masses.

E  les intellectuels et scientifiques

1 Les chimistes :

a Fritz Haber

L’invention du zyklon a été inventé par Fritz Haber, un chimiste juif. Cette invention a permis l’extermination industrielle de ses coreligionnaires dans les camps de concentration !

b L’entreprise de Monsanto

Cette entreprise américaine est tristement célèbre pour avoir inventé l’agent orange qui a tué des milliers de Vietnamiens pendant la guerre du Vietnam.
Depuis, elle a inventé tous les pesticides (PCB comme la dioxine, le glyphosate, chlordécone) et herbicides (Roundup, agent orange) qui provoquent des cancers et autre maladies qui déciment des milliers, voir des millions d’hommes sur toute la planète car ils contaminent le lait maternel, les rivières, les poissons, les fruits de mer, la faune et la flore.
Le chlorédécone utilisé aux Antilles a détruit l’agriculture et la pêche antillaise pour des décennies en empoissonnant le sol et les eau !
De plus, elle a inventé les OGM (maïs, coton) qui rendent les pays dépendants de ses produits comme en Inde et Haïti, qui provoquent des tumeurs cancéreuses selon une étude récente. En Inde, La conjonction de l’usage de produits toxiques qui ont provoqué  des dépressions et  le surendettement des paysans, ont poussé depuis 1995,  284.000 paysans indiens au suicide.
Elle a aussi inventé l’aspartame dont les effets se révèlent maintenant nocifs pour les consommateurs.
Elle aussi inventé l’hormone de croissance artificielle pour augmenter la production laitière, mais qui provoque des effets pervers obligeant les fermiers à injecter des antibiotiques chez les vaches, afin de rendre leur lait buvable !
Enfin, elle voudrait pouvoir breveter le vivant pour mieux mettre en esclavage la planète.

2 le philosophe

Marx, ce philosophe économiste juif allemand a détruit le consensus entre patrons et employés en pervertissant leur relation, en promouvant  la lutte des classes.

3 L’économiste :

Chantre du néolibéralisme : suppression du rôle de l’État,  déréglementation de l’économie, politique monétariste ne créant que crise et récession, Milton Friedman, cet économiste juif américain a inspiré le traitement de choc que font subir les USA aux pays qu’ils ont décidé de détruire  pour s’approprier leurs ressources naturelles.

4 les idéologues :

a John Holdren

Ce professeur juif américain membre du cabinet d’Obama veut génocider 5 milliards d’individus : les bouches inutiles qui consomment les ressources non renouvelables de la planète !

b Jacques Attali

Un « illuminé » zioniste, chantre du NOM, cet essayiste juif français explique à qui veut l’entendre les bienfaits de ce Nouvel Ordre Mondial et espère que Jérusalem deviendra sa capitale !

5 Le médecin

Sigmund Schlomo Freud, médecin juif tchèque, a perverti l’amour maternel des garçons en introduisant une part de désir sexuel essayant de détruire la famille et avilir l’humanité qui avait sublimé la sexualité. En tuant l’image du père, il a permis la féminisation des sociétés.
Enfin, Freud n’aimait pas les Chrétiens et croyait à la supériorités des Juifs !

6 Le biologiste

Jonas Salk, biologiste juif américain, a fait passer le sida du singe à l’homme en  cultivant son vaccin contre la polio sur des souches de reins de singes porteurs sains de ce virus. Il a tué depuis des millions de personnes dans le monde !

IV les buts du NOM

Le projet de NOM est d’instaurer une dictature planétaire avec ses maîtres (les sionistes) et leurs esclaves (les non juifs : goyims) à leur service :

A Une nation unique

Une nation unique serait un moyen de supprimer les conflits entre les nations, mais surtout de contrôler mieux tous les  de la terre (ce qui en resterait).

B Un peuple unique

Et de faire les réduire en un peuple unique, dont la fonction serait d’entretenir  les maîtres du monde.

C Un gouvernement unique

Dirigé par un seul gouvernement composé des maîtres du monde : les Juifs zioniste.

D Un monde sans monnaie

Le remplacement de l’argent liquide par le paiement électronique  facilite déjà le contrôle des échanges et donc de leur impositions et taxations et demain le contrôle de la population par le biais d’une puce électronique.

E Une capitale unique

Après la destruction de toutes les nations, il ne resterait qu’un seul  pays : Israël avec comme capitale : Jérusalem.

V Les racines du NOM

A le Talmud

Les racines de cet projet diabolique viennent d’abord du Talmud : les Juifs peuple élu, et donc supérieurs, sont nés pour diriger le monde.
Les non juifs, des bêtes, ne sont sur terre que pour les servir et leur argent est à leur disposition.
Le taux de naissance des non-juifs doit être diminué.
L’extermination des non-juifs (goyim) est un sacrifice agréable à dieu.  Les non-juifs doivent être exterminés car ce sont des idolâtres.
Vous trouverez ci-dessous, comme source,  les versets sataniques du Talmud !

B le satanisme

Pour arriver à leurs fins, les mondialistes adorent Satan et lui rend un culte lors de cérémonies sataniques où sont violés et tués des enfants !
D’ailleurs David Spangler, directeur de l’Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies disait : « Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Luciférienne. »

C La Kabbale juive

L’utilisation de la numérologie est aussi utilisée par les mondialistes pour arriver à leurs fins, par exemple le débarquement sur les plages de Normandie qui a été une boucherie qui aurait pu être évitée, a été déclenché le 666, chiffre de la bête (l’antéchrist) et de l’apocalypse.
La magie des signes est aussi utilisée : sur le dollar est représenté l’œil de Satan qui domine une pyramide : l’œil est celui du maître du monde et la pyramide et ses degrés – toute les couches de la société  avec à la base le peuple.
Treize étoiles représentent l’étoile de David des Juifs avec ses 6 branches qui domineront le monde quand le projet, avec l’aide des USA, sera réalisé.
Le chiffre 13 qui représente le nombre de degré et le chiffre de la renaissance après la mort comme le phœnix représenté et non l’aigle. Ce chiffre est répété pour les olives, les flèches en faisceau, les rayures du blason. Sous la pyramide dans la banderole est inscrit : nouvel ordre mondial en latin.
La superposition de deux dollars révèlent la tête de la bête.

Vous aurez compris que la mondialisation n’est que l’imposition consentie ou forcée du Nouvel Ordre Mondial américano-sioniste. On est loin d’une simple américanisation de l’Europe et d’un féodalisation de celle-ci aux USA.
Mais ceux qui veulent vous l’imposer ne représentent même pas un pour-cent de la population mondiale : banquiers et leurs complices (juifs sionistes, religieux intégristes, ultra-orthodoxes (racistes, intolérants, criminels), politiques, journalistes, chefs d’entreprise etc.) .
Alors pour ceux qui voudraient me faire un procès d’intention, ils se trompent. Ce n’est pas parce qu’on critique une minorité professionnelle, ethnique, religieuse etc., qu’on est anti, phobe, ite etc.

Liste des banques appartenant aux Rothschild !!!  :

Afghanistan: Bank of Afghanistan
Albania: Bank of Albania
Algeria: Bank of Algeria
Argentina: Central Bank of Argentina
Armenia: Central Bank of Armenia
Aruba: Central Bank of Aruba
Australia: Reserve Bank of Australia
Austria: Austrian National Bank
Azerbaijan: Central Bank of Azerbaijan Republic
Bahamas: Central Bank of The Bahamas
Bahrain: Central Bank of Bahrain
Bangladesh: Bangladesh Bank
Barbados: Central Bank of Barbados
Belarus: National Bank of the Republic of Belarus
Belgium: National Bank of Belgium
Belize: Central Bank of Belize
Benin: Central Bank of West African States (BCEAO)
Bermuda: Bermuda Monetary Authority
Bhutan: Royal Monetary Authority of Bhutan
Bolivia: Central Bank of Bolivia
Bosnia: Central Bank of Bosnia and Herzegovina
Botswana: Bank of Botswana
Brazil: Central Bank of Brazil
Bulgaria: Bulgarian National Bank
Burkina Faso: Central Bank of West African States (BCEAO)
Burundi: Bank of the Republic of Burundi
Cambodia: National Bank of Cambodia
Came Roon: Bank of Central African States
Canada: Bank of Canada – Banque du Canada *****
Cayman Islands: Cayman Islands Monetary Authority
Central African Republic: Bank of Central African States
Chad: Bank of Central African States
Chile: Central Bank of Chile
China: The People’s Bank of China
Colombia: Bank of the Republic
Comoros: Central Bank of Comoros
Congo: Bank of Central African States
Costa Rica: Central Bank of Costa Rica
Côte d’Ivoire: Central Bank of West African States (BCEAO)
Croatia: Croatian National Bank
Cuba: Central Bank of Cuba
Cyprus: Central Bank of Cyprus
Czech Republic: Czech National Bank
Denmark: National Bank of Denmark
Dominican Republic: Central Bank of the Dominican Republic
East Caribbean area: Eastern Caribbean Central Bank
Ecuador: Central Bank of Ecuador
Egypt: Central Bank of Egypt **********
El Salvador: Central Reserve Bank of El Salvador
Equatorial Guinea: Bank of Central African States
Estonia: Bank of Estonia
Ethiopia: National Bank of Ethiopia
European Union: European Central Bank
Fiji: Reserve Bank of Fiji
Finland: Bank of Finland
France: Bank of France
Gabon: Bank of Central African States
The Gambia: Central Bank of The Gambia
Georgia: National Bank of Georgia
Germany: Deutsche Bundesbank
Ghana: Bank of Ghana
Greece: Bank of Greece
Guatemala: Bank of Guatemala
Guinea Bissau: Central Bank of West African States (BCEAO)
Guyana: Bank of Guyana
Haiti: Central Bank of Haiti *****
Honduras: Central Bank of Honduras
Hong Kong: Hong Kong Monetary Authority
Hungary: Magyar Nemzeti Bank
Iceland: Central Bank of Iceland
India: Reserve Bank of India
Indonesia: Bank Indonesia
Iran: The Central Bank of the Islamic Republic of Iran
Iraq: Central Bank of Iraq
Ireland: Central Bank and Financial Services Authority of Ireland
Israel: Bank of Israel
Italy: Bank of Italy
Jamaica: Bank of Jamaica
Japan: Bank of Japan
Jordan: Central Bank of Jordan
Kazakhstan: National Bank of Kazakhstan
Kenya: Central Bank of Kenya
Korea: Bank of Korea
Kuwait: Central Bank of Kuwait
Kyrgyzstan: National Bank of the Kyrgyz Republic
Latvia: Bank of Latvia
Lebanon: Central Bank of Lebanon
Lesotho: Central Bank of Lesotho
Libya: Central Bank of Libya
Uruguay: Central Bank of Uruguay
Lithuania: Bank of Lithuania
Luxembourg: Central Bank of Luxembourg
Macao: Monetary Authority of Macao
Macedonia: National Bank of the Republic of Macedonia
Madagascar: Central Bank of Madagascar
Malawi: Reserve Bank of Malawi
Malaysia: Central Bank of Malaysia
Mali: Central Bank of West African States (BCEAO)
Malta: Central Bank of Malta
Mauritius: Bank of Mauritius
Mexico: Bank of Mexico
Moldova: National Bank of Moldova
Mongolia: Bank of Mongolia
Montenegro: Central Bank of Montenegro
Morocco: Bank of Morocco
Mozambique: Bank of Mozambique
Namibia: Bank of Namibia
Nepal: Central Bank of Nepal
Netherlands: Netherlands Bank
Netherlands Antilles: Bank of the Netherlands Antilles
New Zealand: Reserve Bank of New Zealand
Nicaragua: Central Bank of Nicaragua
Niger: Central Bank of West African States (BCEAO)
Nigeria: Central Bank of Nigeria
Norway: Central Bank of Norway
Oman: Central Bank of Oman
Pakistan: State Bank of Pakistan
Papua New Guinea: Bank of Papua New Guinea
Paraguay: Central Bank of Paraguay
Peru: Central Reserve Bank of Peru
Philip Pines: Bangko Sentral ng Pilipinas
Poland: National Bank of Poland
Portugal: Bank of Portugal
Qatar: Qatar Central Bank
Romania: National Bank of Romania
Russia: Central Bank of Russia
Rwanda: National Bank of Rwanda
San Marino: Central Bank of the Republic of San Marino
Samoa: Central Bank of Samoa
Saudi Arabia: Saudi Arabian Monetary Agency
Senegal: Central Bank of West African States (BCEAO)
Serbia: National Bank of Serbia
Seychelles: Central Bank of Seychelles
Sierra Leone: Bank of Sierra Leone
Singapore: Monetary Authority of Singapore
Slovakia: National Bank of Slovakia
Slovenia: Bank of Slovenia
Solomon Islands: Central Bank of Solomon Islands
South Africa: South African Reserve Bank
Spain: Bank of Spain
Sri Lanka: Central Bank of Sri Lanka
Sudan: Bank of Sudan
Surinam: Central Bank of Suriname
Swaziland: The Central Bank of Swaziland
Sweden: Sveriges Riksbank
Switzerland: Swiss National Bank
Tajikistan: National Bank of Tajikistan
Tanzania: Bank of Tanzania
Thailand: Bank of Thailand
Togo: Central Bank of West African States (BCEAO)
Tonga: National Reserve Bank of Tonga
Trinidad and Tobago: Central Bank of Trinidad and Tobago
Tunisia: Central Bank of Tunisia
Turkey: Central Bank of the Republic of Turkey
Uganda: Bank of Uganda
Ukraine: National Bank of Ukraine
United Arab Emirates: Central Bank of United Arab Emirates
United Kingdom: Bank of England
United States: Federal Reserve, Federal Reserve Bank of New York
Vanuatu: Reserve Bank of Vanuatu
Venezuela: Central Bank of Venezuela
Vietnam: The State Bank of Vietnam
Yemen: Central Bank of Yemen
Zambia: Bank of Zambia
Zimbabwe: Reserve Bank of Zimbabwe
Bank For International Settlements (BRI)

source : http://bloginfo.educate-yourself.eu/2013/03/list-of-banks-owned-by-the-rothschild-family

Les versets sataniques du Talmud :

Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif.

Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs.

Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs Non-juif morts, comme les vaches, ou les ânes perdus et il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.

Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs.

Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les Non-juifs, ce sont des animaux.

Talmud, Kethuboth 110b : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : « le psalmiste compare les Non-juifs à des bêtes impures ».

Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les Non-juifs et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.

Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Même qu’un non-juif à la même apparence qu’un juif, ils se comportent envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme.

Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94b: Lorsque vous mangez en présence d’un
non-juif c’est comme ci vous mangiez avec un chien.

Talmud, Yebamoth 98a. Tous les enfants des goyims sont des animaux

Talmud, Zohar II 64b : Les non-juifs sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.

Talmud, Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les non-juifs que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.

Les juifs peuvent voler les non-juifs :

Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame.

Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.

Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un Non-juif.

Talmud, Baba Mezia 24a: si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre

Talmud, Choschen Ham 183, 7: Des juifs qui trompent un Non-juif, doivent se partager le bénéfice équitablement.

Talmud, Abhodah Zarah 54a: L’usure peut être pratiquée sur les Non-juifs, ou sur les apostats.

Talmud, Choschen Ham 226, 1: Les juifs peuvent garder sans s’en inquiéter les affaires perdues par un Non-juif.

Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: si un juif a la possibilité de tromper un
non-juif, il peut le faire.

Talmud – Babha Kama 113a: les incroyants ne bénéficient pas de la loi et dieu à mis leur argent à la disposition d’Israël.

Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

Les juifs peuvent tuer les non-juifs :

Talmud, Abhodah Zarah 4b: vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains.

Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des Goïm devrait être abattu.

Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.

Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772: tout juif qui verse le sang d’incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu’une offrande à dieu.

Talmud, Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les Non-juifs en danger de mort.

Talmud, Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.

Talmud, Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à dieu.

Talmud, Iore Dea 158, 1 : En ce qui concerne les Non-juifs qui ne sont pas des ennemis, un juif ne doit néanmoins pas intervenir pour les prévenir d’une menace mortelle.
« Un Akum qui n’est pas notre ennemi ne doit pas être tué directement, toutefois, il ne doit pas être protégé d’un danger de mort. Par exemple, si tu en vois un tomber dans la mer, ne le tire pas de l’eau, à moins qu’il ne te promette de te donner de l’argent ».

Talmud, Makkoth 7b : On est innocent du meurtre involontaire d’un Israélite, si l’intention était de tuer un koutim (non-juif) ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d’un homme, quand l’intention était d’abattre un animal.

Talmud, Peaschim 25a : Il faut éviter l’aide médical des idolâtres sous entendu des Non-juifs.

Talmud, Pesachim 49b : Il est permit de décapiter les Goïm (non-juifs) le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
Rabbin Eliezer :  » Il est permis de trancher la tête d’un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c’est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l’expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat « .
Ses disciples répondirent :  » Rabbi ! Vous devriez plutôt dire ‘de sacrifier’
un Goï.  » Mais il répliqua :  » En aucune façon ! Car lors d’un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à dieu de l’agréer, alors qu’il n’il n’est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu’un.  »

Talmud, Sanhedrin 57a: si un juif tue un non-juif, il ne sera pas condamné à mort. Ce qu’un juif vole d’un non-juif, il peut le garder.

Talmud, Sanhedrin 58b : Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper dieu.

Talmud, Sanhedrin 59a : Les Goïm qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël, commettent un crime qui réclame la peine de mort.

Talmud, Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un Non-juif, ce n’est pas un
péché.

Talmud, Zohar I, 25a : Les Non-juifs doivent être exterminés car ce sont des idolâtres.

Talmud, Zohar I, 28b, 39a : Les meilleures places dans les Cieux sont pour ceux qui tuent les idolâtres.

Talmud, Zohar II, 64b : Le taux de naissance des Non-juifs doit être diminué matériellement.

Talmud, Sepher Ikkarim III c25: Il est permis de prendre le corps et la vie d’un non-juif.

Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des Non-juifs est un sacrifice agréable à dieu.

Les non-juifs sont impurs :

Talmud, Abhodah Zarah 22b : Les Non-juifs sont impurs parce qu’ils n’étaient pas là au Mont Sinaï.

Talmud, Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah (sales, impures) depuis leur naissance.

Talmud – Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs.

Talmud, Schabbath 145b : Les Non-juifs sont impurs parce qu’ils mangent de la nourriture impure.

Talmud, Zohar I, 46b, 47a : L’âme des goyims est d’une origine théologique impure.

Talmud, Zohar I, 131a : Les idolâtres (non-juifs) souillent le monde. Le juif est un être supérieur

Talmud, Hilkhoth Non-juif X, 1 : Ne passez aucun accord avec un Non-juif, et ne jamais manifester de pitié envers un Non-juif.

Il ne faut pas avoir pitié des non-juifs car il est dit: « tu ne jetteras pas
sur eux un regard de pitié »

Deutéronome 7:16 Tu dévoreras tous les peuples que l’Éternel, ton dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié.

Talmud, Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu’il peut commettre. C’est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.

Talmud, Choschen Ham 26, 1: Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal Non-juif, par un juge Non-juif, ou par des lois non-juives.

Talmud, Chullin 91b: Les juifs possèdent la dignité dont même un ange ne dispose pas.

Talmud, Kallah 1b, 18: Le juif peut se parjurer la conscience claire.

Talmud, Sanhédrin 52b: L’adultère n’est pas défendu. avec la femme d’un Goyim (non-juif), parce que Moïse n’a interdit que l’adultère avec « la femme de ton prochain », et les goyims (non-juifs) ne sont pas des prochains.

Talmud, Choschen Ham 34, 19: Les Non-juifs et les serviteurs ne peuvent pas témoigner lors d’un procès.

Talmud, Abhodah Zarah 20a: Ne jamais faire la louange d’un Non-juif, de peur qu’il ne la croit.

Talmud, Abhodah Zarah 22a: Ne pas fréquenter les goyims, ils versent le sang.

Talmud, Abhodah Zarah 25b: Se méfier des Non-juifs quand on voyage avec eux à l’étranger.

Talmud, Abhodah Zarah 26a: Ne pas recourir à une sage femme non-juive, qui une fois seule pourrait tuer le bébé, ou même si elle était surveillée, elle pourrait lui écraser la tête sans que personne ne puisse le voir.

Talmud, Abhodah Zorah 26b: Ceux qui voudraient changer de religion doivent être jetés au fond d’un puits, et oubliés.

Talmud, Abhodah Zarah 35b: Ne pas boire du lait tiré par un Non-juif.

Talmud, Choschen Ham 156, 5: Les clients non-juifs possédés par un juifs, ne doivent pas être démarchés par un autre juif.

Talmud, Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets d’Israël aux Non-juifs, doit être tué avant même qu’il ne leur dise quoi que ce soit.

Talmud, Choschen Ham 388, 15: Il faut tuer ceux qui donneraient l’argent des Israélites à des Non-juifs.

Talmud, Eben Haezar 44, 8: Sont nuls, les mariages entre les Non-juifs et les juifs.

Talmud, Iore Dea 151, 11: Il est interdit de faire un présent à un Non-juif, cela encourage l’amitié.

Talmud, Iore Dea 153, 1: Les nourrices non-juives conduisent les enfants à l’hérésie.

Talmud, Iore Dea 154, 2: Il est interdit d’enseigner un métier à un Non-juif.

Talmud, Iore Dea 159, 1: Suivant la Torah, il est autorisé de prêter de l’argent à un Non-juif avec intérêt. Toutefois, certains des anciens n’ont pas reconnu ce droit dans des cas de vie ou de mort. Aujourd’hui, ce droit est accordé dans n’importe quelle circonstance.

Talmud, Moed Kattan 17a: si un juif est tenté par le mal, il doit se rendre dans une ville ou on ne le connaît pas et la il peut s’adonner au mal.

Talmud, Orach Chaiim 20, 2 : Les Non-juifs se déguisent pour tuer les juifs.

Talmud, Rosch Haschanach 17a : L’âme des non-juifs descend en enfer pour toutes les générations.

Talmud, Sanhedrin 57a: un juif n’est pas obligé de payer le salaire redevable à un non-juif.

Talmud, Sanhedrin 90a: ceux qui lisent le nouveau testament (chrétiens) n’auront pas de place dans le monde à venir

Talmud, Shabbath 116a (p. 569): Les juifs doivent détruire les livres des non-juifs (nouveau testament)

Talmud, Zohar I, 25b: Ceux qui font du bien à un Non-juif, ne se relèveront pas des morts.

Talmud, Zohar I, 28b: Les Non-juifs sont les enfants du serpent de la Genèse.

Talmud, Zohar I, 160a: Les juifs doivent en permanence tenter de tromper les Non-juifs.

Talmud, Zohar I, 219b: Les princes Non-juifs sont des idolâtres, ils doivent mourir.

Talmud, Zohar II, 19a: La captivité des juifs prendra fin lorsque les princes Non-juifs seront morts.

Pour ceux qui voudraient approfondir, je leur conseille la lecture de mes articles qui ont un rapport avec le NOM (NWO) :

L’OMC, un agent de l’impérialisme américain :
http://wp.me/p1WnGr-nn

Le FMI et la Banque Mondiale, des agents de l’impérialisme américain :
http://wp.me/p1WnGr-ls

La finance américaine, des requins avides et sans scrupule :
http://wp.me/p1WnGr-hh

L’impérialisme américain prédateur et criminel :
http://wp.me/p1WnGr-g9

La crise des dettes en Europe et USA, un complot politico-financier :
http://wp.me/p1WnGr-3X

Les marionnettes de Rothschild’s déstabilisent la Syrie :
http://wp.me/p1WnGr-8p

Les Rothschilds veulent la banque de l’Iran
http://wp.me/p1WnGr-ar

Pour les sceptiques :

Le sacrifice rituel d’enfants par les juifs toujours pratiqué !!!!!!  :

Ils trouveront aussi d’autres sources  (vidéos, articles, analyses de livres) sur Internet en utilisant un moteur de recherche.

Read Full Post »


USAimpérialismepétrole

Le pétrole, le mobile des crimes américains commis dans le monde

Dans nos précédents articles précédents,  nous avons vu que les USA mettaient à feu et à sang la planète depuis le XIXe.
Si une doctrine économique – le libéralisme sauvage imaginée par le juif américain Milton Friedman – devint vers les années 60, un des mobiles qui inspire dorénavant l’impérialisme américain, la première raison est d’assurer à tout prix, et quelle que soient les conséquences, ce qu’on appelle maintenant la « sécurité énergétique » des USA – pétrole bon marché et production élevée – , car les Américains sont de grands gaspilleurs (le pétrole qu’ils consomment sert principalement à faire rouler leurs voitures et leurs camions) et ils ne savent pas faire des économies, ne voulant pas changer leur mode de vie de consommateurs effrénés, préférant aller « botter les fesses » des pays producteurs pour accaparer leur pétrole.
De plus, ils n’ont  aucune conscience écologique, vision à long terme de l’existence humaine sur terre.

En effet les Américains ne représentent que 6% de la population, mais consomment 33% de la production mondiale de pétrole et tous les accords sur l’écologie ont été rejeté à cause de leur veto.

Le premier pays qui devint la proie des USA fut l’Iran, quand le premier ministre iranien Mossadegh voulu nationaliser le pétrole au début des années 50, alors qu’il était exploité par l’Aramco( multinationale états-unienne) et les Anglais. Un coup d’état fomenté par la CIA renversa le premier ministre Mossadegh au profit du Shah d’Iran. Ce dernier  voulant faire de même, la CIA provoqua la révolution de l’ayatollah Khomeyni qui renversa aussi le Shah !
A la suite de ce coup d’état, les USA assuraient désormais 55% de la production dans le Golfe persique.

Le second pays à devenir la proie des USA est l’Irak. Les USA y ont pris pied au lendemain de la première guerre mondiale. Après avoir fait signer un accord de dupe avec l’état irakien en 1925, l’Irak sera détruite et envahit en 2003 par les USA, sous un faux prétexte – l’Irak posséderait des armes de destruction massive –  ! , afin de  mettre la main sur son pétrole (deuxième détenteur de pétrole de la planète), son président Saddam Hussein ayant nationalisé le pétrole irakien et surtout vendu du pétrole à l’Europe contre des euros, alors que les Américains avaient imposé que tout achat de pétrole se faisait désormais en dollars !!
L’Irak détruit par les USA sera « reconstruit » par des multinationales proches du gouvernement américain contre du pétrole !!!
La production de pétrole sera augmentée pour assurer la sécurité énergétique des USA. Les autres compagnies étrangères qui avaient des contrats d’exploitation seront mise à l’écart….

N’ayant aucun scrupule les USA pendant la seconde guerre mondiale, par l’intermédiaire d’Exxon et General Motors,  collaborent d’abord avec les nazis pour qu’ils puissent fabriquer de l’essence d’avion en leur donnant les brevets et, par appas du gain, s’associent avec IG Farben pour construire les usines nécessaires, en partie à Auschwitz, où sera fabriqué aussi le Zyklon B inventé par le juif Fritz Haber, qui causera la mort de millions de ses coreligionnaires dans les chambres à gaz !
Et si les USA sont entrés en guerre en 45, c’est sous la pression des organisations juives liées aux lobbies du pétrole et de l’armement !

Dans les années 60, Exxon contrôle plus d’un cinquième de la production mondiale de pétrole et possède la plus grande flotte au monde de tankers !

La nationalisation  en 1956 par Nasser du  canal de Suez, où passent la majorité des tankers qui approvisionnent l’Occident en pétrole, profitera aux compagnies américaines Exxon, Texaco, Gulf, dont les profits exploseront, suite à l’envolée du prix du baril. Mais pour contrer Nasser et son nationalisme, les USA financeront l’émergence d’un islam radical : les Frères musulmans.

Pour maintenir le pétrole à un niveau le plus bas les Américains, pour que les contrats ne soient pas renégociés par les pays arabes producteurs, les USA n’hésitent pas à invoquer  le caractère sacré de la parole donnée garantit par le Coran !

Le pétrole est devenu si important pour l’économie américaine, que les pétroliers deviennent un état dans l’état et les présidents des USA sont élus avec leur aide, Georges Bush en étant le meilleur exemple. Mais ces privilèges coûtent très cher aux contribuables  de la planète !

Les USA voulant conquérir la planète, le pétrole devient le nerf des guerres qu’ils font ou fomentent.

Dans les années 40, le gouvernement démocratique du Venezuela est renversé par une junte avec l’appui des USA, pour avoir voulu renégocier les accords passés avec Exxon, qui assure 40%  des exportations mondiales avec le pétrole vénézuélien !  Les USA réitèrent en 2002 sous le gouvernement d’Hugo Chavez, après qu’il tenta de renforcer son contrôle sur la compagnie pétrolière de l’État vénézuélien : PDVSA.

Bien qu’ayant neutralisé les pays producteurs, la Russie en inondant dans les années 50, le marché à des prix bas, devient un danger pour la stabilité du prix du pétrole. Cette baisse obère les bénéfices des pétroliers américains.

Puis dans les années 60, la création de l‘OPEP permet aux producteurs de redevenir les maîtres du jeu en partie, car le ministre du pétrole d’Arabie Saoudite qui veut obtenir un partage égal des bénéfices avec l’Aramco – consortium américain qui exploite le pétrole saoudien _ , est limogés par le roi Saoud sous la pression de Kennedy.

En 1969, Mouamar Kadhafi prend la tête de la Libye en reversant une royauté corrompue. Il chasse les Américains en reprenant la base militaire qu’ils avaient implantée, puis nationalise toutes les sociétés pétrolières installées sur le sol libyen, malgré le menace de Nixon rappelant comment le ministre du pétrole iranien Mossadegh avait été renversé. Il devient par la même l’homme à abattre et  le sera par la CIA en 2011 suite au soit disant « printemps arabe ».

Puis, vint le premier choc pétrolier en 1973. Si le pétrole a quadruplé, ce n’est pas par pénurie, mais parce que les USA se sont entendus avec l’Arabie saoudite et l’OPEP pour l’augmenter artificiellement au détriment des consommateurs du monde entier. Il a permis de renflouer les 30 premières sociétés pétrolières, principalement américains bien sûr,  au bord de la banqueroute.

Voulant abattre l’ennemi que représenté la Russie en 1982, alors première exportatrice de pétrole au monde, les USA sous Reagan, passent un accord secret avec l’Arabie saoudite, pour faire baisser les prix mondiaux du pétrole, en échange d’une protection indéfectible, le royaume saoudien étant régulièrement menacé par des coups d’état.
En 1985 les saoudiens inondent le marché de leur pétrole en surproduisant, faisant s’effondrer les cours du pétrole !

Si les USA réussirent à mettre à genoux la Russie sous Boris Eltsine, les pétroliers américains souffrent de l’instabilité du prix du pétrole. Georges Bush prenant le contre-pied de cette politique, évincera Reagan du pouvoir.
Il se fera réélire en 2004 en faisant baisser le prix du pétrole, ayant obtenu de l’Arabie Saoudite qu’elle optimise sa production, afin de stabiliser son prix .

Après la reprise en main de la Russie par Poutine, les Américains ont trouvé une autre méthode pour s’accaparer le pétrole russe. Ils utilisent un homme de paille : Mikhaïl Khodorkovski qui réussit, avec les dollars des américains, à obtenir une des deux concessions accordées aux seules compagnies russes. Poutine  ayant compris le stratège, le fait arrêter, juger et condamner en 2009 aux travaux forcés en Sibérie !

Avec le démantèlement de l’empire soviétique, l’Azerbaïdjan avec son site d’extraction Bakou et son pipeline qui traverse la Géorgie pour se terminer en Turquie, devint un enjeu stratégique pour les USA en matière d’approvisionnement.
Le projet fut financé en partie par les USA et ses agents : la Banque mondiale au mépris des risques écologiques (fuites) que représente un oléoduc.  Il est surveillé par l’armée américaine et les satellites de la NSA.Le pipeline est aussi un moyen de contourner l’Iran et d’isoler la Russie.
Afin d’assurer la stabilité de son parcours, la révolution des roses qui renversa Chevardnadze a été fomentée par la CIA !

Peu soucieux d’écologie, la Maison blanche a falsifié les études scientifiques faites en 2005 et a tout fait pour faire échouer les négociations de Kyoto sur les effets de serre.

Comme pour les banques, les USA ont un grand spéculateur :  le juif  Marc Rich et son entreprise Glencore. Il crée le marché spot permettant toutes les spéculations, viole les embargos, commerce avec les pires régimes, manipule le court du pétrole à la hausse, comme à la baisse, dévaste écologiquement des pays comme le Nigeria, achète à bas prix à des gouvernements corrompus leur pétrole pour leur revendre plus cher à des compagnies américaines.

Source : la face cachée du pétrole d’Eric Laurent

Read Full Post »


OMC ou le libre-échange à sens unique !

OMC ou comment vous devez vous laisser envahir par les produits de merde des USA

Nous avons déjà étudié dans des articles précédents que l’impérialisme américain avait des agents comme le FMI et la Banque Mondiale pour asseoir sa domination économique, voici un nouvel éclairage qui explique comment l’OMC permet de défendre surtout les intérêts commerciaux des USA au nom d’un libre échange à sens unique !

Définition et rôle de  l’OMC :

http://rutube.ru/video/cb32c50c2ffb5e6905b0d69f0be029a8/?ref=relroll

Nous sommes devenus les esclaves de l’OMC :

L’Algérie dans le collimateur de l’impérialisme américain :

http://www.alterinfo.net/notes/L-OMC-exhorte-Alger-a-accelerer-son-processus-d-adhesion_b3040725.html#last_comment

Le Mexique victime de l’ALENA   :

http://videos.arte.tv/fr/videos/les-deportes-du-libre-echange–6443068.html

Les dangers du GMT :

L’OMC était au départ un simple accord sur des tarifs douaniers (GATT) est devenu un monstre technocratique qui gère désormais les politiques de 128 pays.

Son but est la libéralisation accrue de l’économie mondiale au profit des USA surtout, l’ ouverture des marchés la plus large possible, dépouillant les États d’un maximum de prérogatives au profit des entreprises multinationales surtout étasuniennes.

Bien que les accords sont basé sur un « consensus », ce n’est pas un organisme démocratique, car il n’y a jamais eu de vote enregistré et chaque pays qui la rejoint ne peut aucun pays ne peut émettre de réserves avant !

Elle ignore les droits fondamentaux reconnus par les Nations unies (droit à l’alimentation, droits culturels et sociaux, droit international du travail…).

De plus, l’OMC ne prend pas en compte le respect du droit international, le droit du travail, les droits de l’Homme ou de l’environnement considéré comme un obstacle au commerce…

Elle essaie de privatiser tout : l’eau, l’éducation, la santé, les services publics, sociaux, la culture, son ambition étant de transformer le monde en marchandise pour favoriser le label américain bien sûr. La privatisation entraine l’endettement des Nations,  et sa spirale, au bénéfice des prêteurs que sont les grandes banques judeo-anglo-américaine.

En fait, l’OMC essaie tout simplement d’imposer l’idéologie criminelle de Milton Friedman : la thérapie de  choc : privatisation, déréglementation et réduction draconienne des dépenses sociales.

Nos élus politiques sont, depuis un certain nombre d’années,  essaient de faire accepter aux populations des orientations politiques décidées par l’OMC et ses organisations sœurs : OMS, FMI, FAO, Codex Alimentarius et Banque Mondiale.

L’Union européenne est missionnée pour faire avaler de force aux peuples européens les mesures du FMI, l’OMC ou la Banque mondiale.

La décision récente d’autoriser la viande américaine aux hormones,  les poulets à la chlorine, les OGM de l’entreprise  criminelle Monsanto en France, la privatisation du vivant, ne sont que l’application de la volonté de l’OMC.

Aujourd’hui, la grande préoccupation des Américains est maintenant de faire nommer à la tête de l’OMC un directeur général à leur botte : l’ex-Premier ministre néo-zélandais.

Les prochaines négociations du “Millenium Round” de l’OMC doivent  conduire à de nouveaux abaissements, voire à la disparition des barrières douanières dans l’agriculture, les services, la réglementation des investissements et des marchés publics…

Lorsque le Congrès américain entérina, non sans mal, l’adhésion des USA à l’OMC, il décida qu’en cas de conflit entre les règles de l’OMC et la législation américaine, c’était cette dernière qui devait prévaloir.

De plus, l’impérialisme américain « acceptait » de présider  l’OMC mais ne se soumettrait à sa discipline que si ça l’arrangeait…

Si la création de l‘OMC a exacerbé le rapport de forces économiques existant entre les pays rivaux de la planète, elle a  surtout consacrés la domination internationale de l’impérialisme américain et de ses multinationales.

De plus les USA pratiquent un protectionnisme privilégié : droit de douanes pour les produits étrangers, subventions démesurées à ses industries et son agriculture, alors qu’ils demandent au autres nations d’ouvrir toute grande leur porte à la concurrence : soit aux produits américains  !

De même , au mépris du droit internationales, la “section 301” de la loi américaine de 1974 sur le commerce autorise les États-Unis à prendre des sanctions unilatérales contre d’autres pays en cas de différends commerciaux.

Les accords passés au sein de cette institution consacre l’impérialisme américain et empêche des échanges justes entre les pays du monde entier.

Enfin, Le GMT (grand marché transatlantique)  propose ni plus ni moins d’étendre le modèle de dérégulation mis en place dès 1994 avec l’ALENA (zone de libre échange Etats-Unis, Canada, Mexique) l’équivalent de  l’AMI (accord multilatéral d’investissement) remplacé par l‘OMC  aujourd’hui.   Ce GMT protègerait essentiellement les intérêts américains et ceux des grands groupes.

Read Full Post »


FMI un agent de l'impérialisme euro-sinonisme-atlantiste

Joseph E Stiglitz, prix nobel d’économie..,  dans son livre la grande désillusion (Gobalisation and its contents) veut nous faire croire que les prescriptions en matière économique aux pays endettées seraient inspirées de ce que l’économiste américain John Williamson a appelé le « consensus de Washington » : hypothèse selon laquelle en laissant faire le marché, la croissance reviendrait, améliorant le sort de tous ses habitants et grâce aussi à la main invisible d’ Adam Smith, qui équilibrerait magiquement les marchés grâce au laisser-faire.

En fait, les mesures standards néolibérales, sans prendre en considération les particularité du pays, que le FMI et la Banque Mondiale imposent aux états en crise (ils dépensent plus que les impôts et les taxes rapportent) qui leur demandent des prêts, sont directement la mise en œuvre de l’idéologie néolibérale de Milton Friedman, diktat économique et politique destructeur.

Ces mesures constituent le volet économique de la stratégie de choc qu’utilise l’impérialisme étasunien, dénoncée par Naomi Klein dans son livre : the schock doctrine (la stratégie de choc) employée par les USA pour s’accaparer les richesses des pays (entreprises publiques et privées, matières premières), mais sans leur avoir préalablement appliqué le volet militaire de cette stratégie de choc : attaque de ce pays sous des prétextes fallacieux et au nom d’un soi-disant retour à la démocratie, destruction du pays et de ses infrastructures comme en Irak récemment etc. !!

Le comble est que le FMI fonctionne avec l’argent de contribuables du monde entier et ne  rend pas compte aux citoyens des pays contributeurs, ni à ceux dont il bouleverse et ou détruit la vie !  Ses dirigeants sont choisis à huis clos et n’ont pas d’expérience dans le développement économique et social.

Alors que le FMI devait se limiter au règlement du déficit budgétaire, à la politique monétaire, à résoudre les problèmes de liquidité lorsque les banques privées ne veulent plus prêter, à la réduction de l’inflation, au déficit commercial, à la dette extérieure et la Banque mondiale aux dépenses de l’Etat, aux institutions  financières, au retour au plein emploi, aux politiques commerciales, le but en fait est d’abord de piller et détruire le pays en récession.

Le pillage du pays en crise

La privatisation de l’état aidé !

Sans souci de l’environnement, de la démocratie, des droits de l’homme, de la justice sociale, seuls les intérêts des Etats-Unis et de leurs affidés dictent les mesures des « experts » du FMI et de la Banque Mondiale, afin de réduire le rôle de l’état au profit des multinationales qui envahissent le pays en crise et s’accaparent les entreprises publiques et les restructurent, car l’absence ou la destructions des structures juridiques du pays laissent les pays prédateurs de faire ce que bon leur semble.

Leurs entreprises pillent les actifs des entreprises publiques du pays aidé, rachètent à bas prix des concessions, s’approprient les ressources naturelles du pays, suppriment les services essentiels (chômage, retraite, santé, justice) que rendaient les entreprises d’état, ou les rendent impraticable pour le plus grand nombre, à cause de leur cherté.

La fin de la gratuité de l’enseignement accentue la montée des inégalités sociales.

La suppression du soutien au prix aggrave la chute des revenus et la baisse des salaires, ainsi que la montée du chômage, provoquant des émeutes et des combats de rue, mettant en danger la stabilité sociale du pays et détériorant les conditions favorables pour les investissements.

Lorsque l’état est au bord du gouffre les spéculateurs anglo-saxons convertissent, grâce à la libre convertibilité imposée, la monnaie locale en dollars faisant baisser sa valeur et rapatriant les dollars dans leur pays. Puis, ils spéculent à la baisse sur la monnaie locale, profitant de effondrement du taux de change entre le dollars et la monnaie du pays : ils empruntent de la monnaie locale à une banque locale, convertissent l’argent emprunté en dollars, puis après la chute de la monnaie du pays aidé, remboursent la banque locale en profitant du nouveau taux de change plus favorable entre le dollar et la monnaie locale.

La déréglementation de l’économie du pays aidé !

Une des obsessions du FMI est soi-disant la lutte contre l’inflation : pour ce, elle obtient  l’abaissement des frontières du pays : suppression des droits de douane et son ouverture à la concurrence sauvage, alors que les USA essaient d’imposer, sous le couvert du FMI, aux pays en développement la liberté du commerce,  mais continuent à protéger abusivement leurs produits de la concurrence des autres pays, soit en fermant leurs frontières, soit en taxant fortement les importations étrangères, soit en subventionnant leurs industries nationales.

Les entreprises locales ne pouvant la supporter ferment leurs portes et les paysans submergés par des produits d’importation moins chers, car subventionnés, se suicident ou disparaissent.

Celles qui n’ont pas fermé leur porte sont obligées d’emprunter sur les marchés financiers étrangers sous la pression des USA.

La suppression de la réglementation du pays permet aussi à des mafias locales de s’emparer des activités les plus lucratives.

La libéralisation rapide du marché des capitaux et des titres, au lieu d’abaisser les taux d’intérêts,  favorise leur montée, surenchérissant les emprunts.
L’entrée massive de capitaux fait monter le taux de change de la devise du pays, rendant les exportations plus chers.
L’augmentation forcée des taux d’intérêts ne fait qu’augmenter le chômage, les entreprises locales ne pouvant plus emprunter pour moderniser leurs moyens de productions ou pour se développer, ferment leurs portes ou réduisent leur activité, les banques locales ferment aussi, ayant essuyé de nombreuses faillites de ses emprunteurs. Tous ces facteurs ralentissent l’économie et enfonçant le pays dans le marasme.

Elle favorise les prêteurs et laminant les emprunteurs, crée des bulles spéculatives qui crèveront à un moment ou un autre. Ainsi le FMI et la BM s’approprient la souveraineté du pays aidé et provoquant l’effondrement de son PIB et sa faillite comme en Russie.

La libéralisation permet également à des capitaux spéculatifs d’envahir le pays  et de s’enfuir avec l’argent des autres. Elle ne permet pas d’attirer des capitaux étrangers ou de nouveaux investisseurs qui créeront des usines et donc des emplois. Les entreprises du pays ne peuvent plus investir à long terme avec de l’argent que l’on peut leur reprendre du jour au lendemain.

La libéralisation, couplée avec la privatisation, facilite la fuite des capitaux et la formation de  monopoles et de cartels. Ces derniers font monter les prix en restreignant la production.

Les banques étrangères ne financent plus que les multinationales au détriment des PME nationales.

De plus, l’absence de financement a un impact direct sur la croissance du pays, accroît les déficits budgétaires provoquant ainsi son effondrement.

De même, la dégradation de l’économie du pays aidé contribue à couler ses voisins : chaque pays affaiblit réduisant ses importations, imposant des droits de douane,  procédant à des dévaluations qui rendent ses produits moins chers malgré les pressions du FMI, provoquant ainsi un ralentissement de l’économie mondiale et faisant chuter les matières premières et produits de base.

Le pays est aussi envahi par des entreprises étrangères qui détruisent la concurrence locale et grâce à leur position de monopole en profitent pour augmenter les prix. Les bénéfices de ces entreprises ne retombent jamais sur la population locale et sont rapatriés aux USA.

En fait, cette libéralisation ne sert que les intérêts des banquiers américains représentés par le Trésor américain et les profits des multinationales qui s’y implantent.

Une fois le pays pillé, privatisé et déréglementé, le FMI lui impose une cure d’austérité sans précédent qui ne fait qu’aggraver la situation du pays et exacerber la crise que traverse le pays, afin qu’il reste sous sa dépendance.

L’imposition d’une politique d’ajustements structurels

La réduction des dépenses publiques

Le FMI conditionne son aide par l’imposition d’une cure d’austérité excessive censée rétablir la confiance des investisseurs, appelée réformes structurelles : réduction des budgets, des salaires, des retraites, des dépenses sociales, augmentation des impôts, le démantèlement de la protection de l’emploi  qui compromettent et  étouffent une reprise éventuelle de la croissance du pays aidé et même aggrave la récession.

Le FMI dépense des milliards pour tenter de maintenir les taux  à des niveaux insoutenables, mais n’a plus d’argent pour aider la population sacrifiée (aide aux prix, allocations chômage, gratuité des soins,  aide au logement).

Pillé, privatisé, déréglementé, très affaibli le pays aidé est asservi grâce à ses dettes.

L’asservissement du pays par la dette

Elle commence par la privatisation de la banque centrale du pays aidé, qui ne peut plus qu’emprunter aux banques des pays développés à des taux usuraires et qui perd en même temps son pouvoir d’intervention sur les taux d’emprunts, donc son indépendance monétaire. Si l’état fait faillite, grâce au nantissement de sa dette sur son patrimoine, les banques privées font alors main basse sur son patrimoine.

Les mesures du FMI conduisent à l’augmentation de la dette du pays aidé et les demandes d’allègement de la dette sont conditionnées par l’application des mesures préconisées par le FMI qui ne font que l’aggraver.

Conclusion

Finalement, sous la pression des USA, l’argent prêté ne sert pas au redressement du pays, mais à secourir les créanciers du pays. Les opérations de sauvetage ne servent qu’à sauver encore ce que les banquiers peuvent dans ces circonstances.

L’argent des privatisations et des emprunts à l’étranger ont été en grande partie détournés et a servi à enrichir l’oligarchie du pays.

La privatisation et l’ouverture des marchés ont conduit au pillage des actifs du pays et à son déclin.

La libéralisation exigée sous le couvert du FMI est à sens unique et les USA continuent à protéger ses industries de la concurrence mondiale en les subventionnant ou en taxant les produits d’importation !

La mondialisation que préconise les agents des USA n’est qu’une dictature de la finance judeo-anglo-américaine :  ils demandent au pays d’abandonner leur souveraineté à leurs spéculateurs et leurs multinationales pour des profits à court terme et pas pour améliorer le niveau de vie des pays attaqués.

Donc, le FMI ne sert pas les intérêts de l’économie mondiale, mais ceux de la finance américaine  (FED, Trésor américain) dans le monde entier, dont les motivations obscures sont de prendre le contrôle de la planète.

Les pays et continents les plus touchés par les méfaits du FMI ont été l’Amérique latine dont la Bolivie, l’Afrique dont le Nigeria, le Botswana, la Russie, la Pologne,  l’Asie, l’Irak. Le FMI essaie en ce moment de mettre la main sur la Tunisie.

Enfin, on peut se demander si Joseph E Stiglitz fait preuve d’une grande naïveté dans ce livre, d’un aveuglement étonnant pour un économiste, d’un manque de culture économique et financière, où est-il seulement complice, en tant que juif américain, de l’impérialisme étasuniens prédateur et criminel ?

La seule solution pour qu’un pays touché par une crise s’en sorte est d’annuler sa dette.

Une ancienne cadre de la banque mondiale dénonce :

http://minuit-1.blogspot.fr/2011/06/la-crise-globale-et-systemique-t-elle.html

Quand le FMI fabrique la misère :  le Ghana

Le FMI révèlent un accord inique contre la Grèce :

http://metatv.org/des-documents-secrets-du-fmi-revelent-un-accord-inique-contre-la-grece

Quand l’Argentine fracasse le FMI !

http://www.dailymotion.com/video/x1976jl_quand-l-argentine-fracasse-le-fmi_news

Read Full Post »


USAimpérialisme

Described in a book River, here is a summary of the Strategy of the shock of Naomi Klein who will inform more than one on American imperialism, which is so hard since more than one century and makes of USA the bigest predator on Earth, despite its nations and its peoples.
In the mind of American Governments, nothing beats a good disaster to open new territories.
This strategy is driven by large-scale profit and greed, and is responsible for major socio-economic genocides of the planet.

This strategy consists of several phases:

-The overthrow of a sovereign State :

To get your hands on a country, the USA fomenting false revolutions by funding opposition groups which try to destabilize the Government by organising events, under pretext of subtract a nation oppressed in the brutality of a necessarily dictatorial regime and to bring democracy !

The second step, if the first fails, is to try to involve the army in the coup d’état, to finance his helping hand, and train it in guerrilla warfare techniques and to torture.

If the army remains faithful and the Government resists, mercenaries are trained and sent to the country, in an attempt to take power by weapons. If infiltration also fails, the last solution is the invasion of the country by the U.S. armed forces.

Once the Government overturned the coup opponents are captured, imprisoned, tortured, to sow terror and collapse them all attempts of resistance. Even independent police brigades of the army are trained independent of the national police, whose funding is provided by American multinationals and whose impunity is responsible for all the overflows, population lived in all the countries reversed.

Torture is used to extract the most information on resistance, and then as a therapy, to make men Virgin Lands ready to accept the new ideology than the USA want to impose.

The rapt of mass is used to create terror in the population and the family are ransomed to be able to retrieve their parent living, their corpse, or the cessation of torture.
Unscrupulous, the need to go through it, a part of the population is massacred as to the Chili during the 1970s.

For the other part of the population which was favourable to this reversal, a big part gives broad powers to those who claim to rescuing the country from the chaos caused by the coup.

Culture and political expression are censored, for the benefit of the ideology that USA wants to impose and they have the nerve to call democracy !

A dictatorship is therefore in place at the expense of all a nation traumatized and weakened, or even disoriented by the shock treatment that she has just undergone.

-The plundering of the country !

It is not enough to overthrow a country, but to have persuaded some opponents of economic theories that the US will impose on the targeted countries.
Young economists are trained in the theories of Milton Friedmann, a Jewish Zionist, and sent on the spot, to implement this theory preposterous and devastating, the goal is to get your hands on the wealth of the country and its raw materials (oil, water), on the economy of the country without any compensation and install bases American, in order to increase the grip of the American empire on the world.

Even if this theory becomes unpopular, destroying the economy of the target country, it is imposed by force, but in general shock and horror that resulted in the overthrow of the country is enough to suppress any resistance from the population.

Companies American conquistador, sent after the military conquest of the country, loote with the same determination and relentless energy, States treated as colonial Territories, or tirelessly seek new profit sources in the public domain.

The looting phase can also be cut into several times:

Privatize the country

To get : all State enterprises are privatised mass selling them to American multinationals with peanuts, and under the pretext that their sale is essential to the recovery of the country. This racket is organized with the protection of the U.S. Government.

Most of the employees are dismissed for supposedly to increase their competitiveness.

Competitors are excluded. Thus a whole pan of this country’s economy is set to bag so peaceful and democratic.

The grip on oil is the first objective: long contracts are signed and most of the profits are confiscated, depriving the population of the benefits of this windfall.

These multinationals are also hand on local markets easily in the middle of the field of battle became the country.

Not resistant to this unfair competition, many national companies close their door.

Sovereign functions are outsourced to the private sector at the price the market, but without greater efficiency and results, or even by increasing waste.

Therefore the State merely to supervise contracts with very private companies often more or less well client of the US Government.

An army of bankers make the tour of brokerage companies and banks hoping to acquire them for a pittance.

To facilitate the invasion of the country by American companies, the control of the movement of capital is removed.

Of course these privatizations lead to mass unemployment as Aboriginal employees are replaced by foreigners. They also cause waves of suicides.

Everyone is affected: officials, farmers, entrepreneurs, Trade Union, or any person who not successfully back up the devastating wave. Many come growing slums.

The reconstruction of the destroyed country is for friendly companies by the U.S. Government and no industry in the country is located.

Even the American State suffers from this policy: a private administration ghost was created using public funds leading the country in the fiscal crisis, both the accumulated deficit has coarses the US debt.

The citizens, who have funded this parallel economy, don’t even have their word to say !

Deregulate the economy of the country

A slate of the past being performed, the second step is to move from dictatorship to the economic war: all social laws and regulations are removed :Abolition of the minimum wage, collective agreements, imposition of a hard a economic model that makes life hard for a majority of people: on one side a public sector weak, poorly funded and ineffective; another a private structure parallel and handsomely funded.

U.S. companies are allowed to own entire share of the assets of the societies of the invaded countries.

Environmental laws are abolished, opening the door to a wild capitalism.

Borders, on behalf of free trade, are open to wild competition of mainly U.S. companies and its allies and the corporate income tax is removed.

A franchise known as green box appears every time the military-industrial complex descends upon the country, digging a ditch between its privileged: U.S. and marginalized Aboriginal people.

Also, unable to withstand the competition from imported products, many companies in the country are closing their doors.

The State invaded and the not-for-profit sector, are considered as competitors encroaching on the private market.

Even the leaders of the USA benefit from the cataclysm that they have raised in realizing profits thanks to the disaster were, like Rumsfled and Bush during the war in Iraq.

Expenditure reduction

All social spending in the region, the country invades are compressed to the maximum, or even deleted. The budget deficit is eliminated by taxing small taxpayers.

Of course, it follows an upsurge in unemployment, poverty and suicide.
Even Americans suffer from this strategy: when it is to pay contractors who colonized the country, there is no limit, however when it is necessary to fund the essential functions of the State, the coffers are empty.

The Government of the US closes its eyes on waste, mismanagement, overbilling of these companies, repeated errors in any same kind, the important thing is that they contribute to its election fund and provide volunteers for his next campaign.

Entrepreneurs are grotesquely overpaid, while the base which provides the work is underpaid.

To compensate the paid billion, the federal budget, it is social, is drastically reduced.

-Ethnic and cultural cleansing

Having destroyed and looted the country or taking advantage of its destruction by a natural disaster, the Americans did not hesitate to hunt or do hunt part of the population of villages and land, if it becomes an obstacle to reconstruction made in US under the pretext of a rapid recovery of the economy as in Sri Lanka, when recovery of whole families of fishermen were driven from the beaches, after the Tsunami.

People conquered in a State of shock, and has therefore become very vulnerable, is especially concerned for its physical survival. Therefore it’s remove the nation strong, deeply rooted in the territory and let it invade by of other ethnic groups by opening the borders and by replacing its culture by the American model: the way of American life.

To do so : it begin to remain the ancient culture, the example of the Iraq is quite examplary.

Finally, to give the coup de grace, it fuels the confrontation between communities, their division ending with completely disrupt the nation.

-Democracy confiscated

The overthrown Government is replaced by U.S. officials or by local representatives designated by the US.

As long as the USA keep control of the country, promises of elections and drafting of a new constitution are shifted.

-The countries by debt bondage

After years of occupation, once that the invaded people has succeeded in expelling the dictatorship that oppressed him or by replacing the shocks of invasion, destruction, looting and occupation, the USA reduce peoples to poverty, in order to keep them in a State of dependence and submission.

How? : The technique is to put into slavery by debt people: on behalf of liberalism, the State has been obliged to borrow from banks (more in its Central Bank), i.e. with Anglo-Saxon banks and their cronies: the IMF, the World Bank.
Over time, debt increases and taxes are no longer used only to repay the interest of this debt, and the State is no longer able to repay the debt it even, so it become unbearable!

Another technique is to trade accounts of a State and to declare bankruptcy, in order to impose the economic component of the strategy of the shock with the help of the IMF and the World Bank.

This neo-liberal crusade does never bring prosperity and peace, but poverty, insecurity, inequality, corruption, increase the degradation of the environment. It exacts a country for all its riches for the benefit of the USA.

Between 25% and 65% of the population is being scrapped because of this criminal and predatory imperialism.

The countries that have been victim of this strategy of shock are: the Argentina, the Chile, the Uruguay, the Bolivia, Ecuador, the Guatemala, the Venezuela, the Thailand, the Korea, the Malaysia, the Indonesia, Sri Lanka, the Brazil, the Iran, the Iraq, the Afghanistan, South Africa, the Poland, the Russia.

Today, it is the turn of the European countries, the Syria and agaon the Iran, but countries having understood this strategy, unite to fight: the Russia. Venezuela, China, the Argentina.

Read Full Post »

Older Posts »